Portrait

Basket: Awak Kuier, une grande espoir très attendue en WNBA

La Finlandaise Awak Kuier.
La Finlandaise Awak Kuier. AP - Markku Ulander

Awak Kuier a été sélectionnée en 2e position par les Wings de Dallas, lors de la session annuelle de recrutement des meilleures jeunes basketteuses (Draft) de la ligue nord-américaine (WNBA), ce 15 avril 2021. Une belle récompense pour cette joueuse finlandaise, née au Caire de parents ayant fui la guerre civile au Soudan.

Publicité

« Le ciel est sa seule limite. » Cette expression souvent employée dans le monde du sport nord-américain semble parfaitement adaptée à Awak Kuier. Ce 15 avril 2021, cette basketteuse âgée de 19 ans a été recrutée par les Wings de Dallas, une des douze équipes de la prestigieuse ligue féminine états-unienne (WNBA).

Awak Kuier a marqué cette Draft 2021 dont elle était la benjamine. Elle est en effet la première finlandaise recrutée en WNBA et l’une des rares Européennes à avoir été prise en 2e position.

Une joueuse complète

La franchise basée au Texas (Sud des États-Unis) a frappé un grand coup en l’attirant elle, ainsi que les Américaines Charli Collier (1ère sélectionnée à la Draft) et Chelsea Dungee (5e). De quoi, peut-être, transformer les Texanes en futures championnes ?

Awak Kuier devra certes se muscler pour briller dans une WNBA où les joueuses très athlétiques sont pléthore. Mais les Wings se sont offert les services d’une basketteuse très complète, malgré sa grande taille (196 cm). De fait, celle qui peut évoluer à trois postes (ailière, ailière fort, pivot) est capable de remonter le terrain ballon en mains, de tirer à 3 points ou à mi-distance, de jouer dos au panier et de contrer les tentatives adverses grâce à ses longs bras.

Réfugiée en Finlande

À Dallas, elle sera notamment aux côtés de la Germano-Gambienne Satou Sabally et surtout d’Astou Ndour. Comme l’Hispano-Sénégalaise, Awak Kuier a porté les couleurs du club italien Passalacqua Ragusa et a aussi un parcours singulier.

L’intéressée est née au Caire en 2001 de parents ayant fui la guerre au Soudan. À l’âge de 2 ans, elle a quitté l’Égypte pour la Finlande où ses parents ont obtenu le statut de réfugiés. C’est à Helsinki que la jeune fille a appris le basket. Ses vidéos de dunks ont ensuite attiré l’attention du grand public. Au lieu d’intégrer une équipe universitaire aux États-Unis, la longiligne joueuse a toutefois préféré faire ses débuts professionnels en Italie.

La voilà désormais prête à perpétuer une tradition de basket venue du sud du Soudan et initiée par des ex-joueurs NBA comme Manute Bol et Luol Deng.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail