Ligue des champions: face au PSG, Manchester City rêve plus grand

Riyad Mahrez de Manchester City, à droite, célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué le deuxième but de son équipe lors de la demi-finale de la Ligue des Champions entre le Paris Saint Germain et Manchester City au stade du Parc des Princes, à Paris, le 28 avril 2021.
Riyad Mahrez de Manchester City, à droite, célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué le deuxième but de son équipe lors de la demi-finale de la Ligue des Champions entre le Paris Saint Germain et Manchester City au stade du Parc des Princes, à Paris, le 28 avril 2021. AP - Thibault Camus

Vainqueur 2-1 en demi-finale aller face au Paris Saint-Germain, Manchester City peut se qualifier pour sa première finale de Ligue des champions, ce 3 mai 2021. Le club anglais, racheté par un fond d’investissements émirati en 2008, a dépensé 2 milliards d’euros depuis 2008, sans y parvenir. Le seul titre continental des Citizens, la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, remonte à 1970.

Publicité

Le 30 juin 2011, le Paris Saint-Germain (PSG) était racheté par le fond d’investissements Qatar Sports Investments (QSI). Très vite, le PSG version QSI adoptait un slogan en anglais, « Dream Bigger », « Rêvons plus grand ».

Dix ans plus tard, le club français n’a pourtant toujours pas réalisé le rêve des Qatariens : remporter la plus prestigieuse des coupes d’Europe (Ligue des champions UEFA).

Les Parisiens ont certes atteint la finale de la dernière Ligue des champions (défaite 0-1 face au Bayern Munich) et ils sont en demi-finales de l’édition 2020-2021. Mais, aujourd’hui, c’est Manchester City qui semble le plus proche du but, après sa victoire 2-1 à l’aller. Un résultat positif ce 4 mai 2021 les enverrait ainsi à Istanbul le 29 mai prochain, face à Chelsea ou le Real Madrid.

Un bilan médiocre en coupes d’Europe

Contrairement à Paris, Manchester City n’a jamais disputé la finale de la Champions League. Leur bilan en compétition européenne est même franchement médiocre si on le met en rapport avec les investissements consentis depuis 2008.

Cette année-là, le club anglais a, lui, été racheté par un fond d’investissements émirati (Abu Dhabi United Group). Depuis, d’après le site spécialisé Transfermakt, Abu Dhabi United Group aurait dépensé plus de 2 milliards d’euros en transferts. Un record. En comparaison, durant la même période, le FC Barcelone a déployé 1,74 milliard, Chelsea 1,65, la Juventus Turin 1,58, le Real Madrid 1,5, Manchester United 1,45 et le PSG 1,35 milliard d’euros.

Sur la scène anglaise, les Citizens ont certes brillé, malgré la très forte concurrence de Manchester United, Liverpool, Chelsea, Tottenham ou Arsenal, avec quatre titres de champion d’Angleterre, deux FA Cup, six Coupes de la League et trois Community Shield. Mais en Ligue des champions, les Skyblues ont atteint le dernier carré une seule autre fois : en 2016. Et ils restaient même sur trois éliminations de suite en quarts de finale.

Un tournant dans l’histoire du club ?

Manchester City n’a remporté qu’un seul titre européen, en 1970. C’était la modeste coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, compétition aujourd’hui disparue.

C’est dire l’enjeu de cette demi-finale retour face au PSG. « Je suis convaincu du fait que nous pouvons passer à l'étape suivante et écrire l'histoire de ce club, s’est enthousiasmé le défenseur John Stones, en conférence de presse. Nous essayons de saisir toutes les occasions d'y parvenir. Nous devons montrer notre caractère et être le Manchester City que tout le monde connaît ».

L’entraîneur des Citizens, Pep Guardiola, qui a gagné deux fois la Ligue des champions avec le FC Barcelone, ajoute : « Il relève du désir des joueurs de faire quelque chose de bien pour que nos vies restent à jamais dans les mémoires. » En se qualifiant, l’Espagnol et ses protégés redoreront au passage le blason d’une institution qui a voulu participer à la très controversée Super Ligue européenne...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail