Athlétisme: des Championnats d’Afrique 2021 dans l'incertitude

La Burkinabè Marthe Koala pourra-t-elle tenter de reconquérir le titre de championne d'Afrique de l’heptathlon, en 2021 en Algérie ?
La Burkinabè Marthe Koala pourra-t-elle tenter de reconquérir le titre de championne d'Afrique de l’heptathlon, en 2021 en Algérie ? AFP - PIUS UTOMI EKPEI

Les prochains Championnats d’Afrique d’athlétisme, déjà décalés de 2020 à 2021 à cause du Covid-19, ont été reportés de début (1-5) à fin juin et devraient se tenir à Alger au lieu d’Oran. Cet événement doit servir de tremplin à de nombreux athlètes africains pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août).

Publicité

Les 22e Championnats d’Afrique d’athlétisme ont du mal à se mettre en place. Cette 22e édition, initialement prévue en 2020, avait été décalée à 2021 à cause de la pandémie de Covid. La Confédération africaine d’athlétisme (CAA) et les autorités algériennes s’étaient mises d’accord sur un rassemblement à Oran 1er au 5 juin. Mais il va  falloir repousser et délocaliser cette manifestation sportive majeure.

« Les Championnats d'Afrique seniors d’athlétisme, initialement prévus à Oran, doivent se tenir du 24 au 28 juin 2021 à Alger, indique la CAA dans un communiqué. Cependant, les organisateurs algériens attendent le feu vert de la commission nationale scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 qui est seule habilitée à prendre une décision en relation avec l'évolution de la pandémie au plan national et régional. La CAA est à l’écoute des autorités algériennes pour confirmer la date des championnats ».

« Ce sera très difficile de les organiser »

Du côté de la Fédération algérienne d’athlétisme, c’est le pessimisme qui semble prévaloir. « Nous attendons toujours l'accord du comité national scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de Covid-19 pour pouvoir organiser cette compétition à Alger, a indiqué le patron de la FAA, Yacine Louaïl, à Algérie Presse Service. Notre demande a été transmise depuis plus de 20 jours.  Au jour d'aujourd'hui, nous n'avons reçu aucune réponse. Nous sommes très en retard pour abriter cet important événement, qualificatif aux Jeux olympiques de Tokyo. Franchement, ce sera très difficile de l'organiser ».

De fait, il ne reste plus beaucoup de place dans un calendrier surchargé en compétitions. En juillet, quatre étapes de la prestigieuse Ligue de diamants, qui réunit les meilleures athlètes, sont programmées. Puis ce seront les tant attendus JO d’été (23 juillet-8 août). Or, ces Championnats d’Afrique 2021 doivent justement servir de préparation pour Tokyo, voire de qualifications pour certain(e)s.

Face à cet imbroglio, l’heptathlonienne Marthe Koala préfère rester philosophe. « Cette situation m’inquiète et ne m’inquiète pas à la fois, expose la Burkinabè à rfi.fr. Évidemment, c’est toujours mieux de faire une compétition continentale avant d’arriver à une compétition mondiale. Donc, si ces Championnats d’Afrique n’ont pas lieu, ce ne sera pas bien pour la plupart des athlètes. Mais, en ce qui me concerne, j’ai disputé deux meetings en Italie en avril et j’en aurai encore un autre en mai en Autriche ». Elle conclut : « Je me suis bien préparée pour les Jeux olympiques. Le plus important, c’est que les Jeux olympiques aient lieu. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail