Sept choses à savoir sur la Basketball Africa League 2021

Le maillot de l'AS Douanes, une des douze équipes qui vont participer à la Basketball Africa League 2021.
Le maillot de l'AS Douanes, une des douze équipes qui vont participer à la Basketball Africa League 2021. © Courtesy of The BAL

La première saison de la Basketball Africa League (BAL), ligue panafricaine de basket, se déroule du 16 au 30 mai à Kigali, après plusieurs reports liés au Covid. Voici sept choses à savoir sur cette compétition unique, créée par la NBA et la Fédération internationale (FIBA).

Publicité
  • C’est la première expérience de ce genre pour la NBA

Depuis sa création durant les années 1940, la ligue nord-américaine de basket-ball (NBA) est devenue une des plus grandes structures sportives au monde. Elle a notamment lancé une ligue féminine nord-américaine (WNBA) en 1996 et une sorte de deuxième division ou antichambre de la NBA en 2001, l’actuelle Gatorade League.

En revanche, avec la Basketball Africa League (BAL), c’est la première fois que la NBA crée une compétition séniors en-dehors des États-Unis. La naissance de la BAL fait partie de la stratégie de NBA Africa pour promouvoir le basket sur ce continent. Elle s'appuie sur le soutien de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA).

  • Il y a déjà eu une ligue panafricaine de basket-ball

La Basketball Africa League n’est pas tout à fait la première compétition de ce genre, sur le continent. En 2016, des entrepreneurs privés avaient lancé l’African Basketball League (ABL) avec un système assez similaire. Sauf que cette ligue fermée regroupait des équipes créées pour l’occasion au Nigeria, au Gabon, au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Des équipes qualifiées automatiquement pour chaque saison de l’ABL. Le projet n’a cependant pas obtenu la bénédiction de la confédération africaine (FIBA Afrique) et il s’est arrêté au bout d’une saison.

La BAL, ligue semi-fermée, rassemble, elle, des clubs qui existaient déjà. Les champions de six pays sont automatiquement qualifiés : Petro Atletico (Angola), Zamalek (Égypte), AS Salé (Maroc), Rivers Hoopers (Nigeria), AS Douanes (Sénégal) et l’US Monastir (Tunisie). Six autres ont décroché leur billet pour cette première édition durant des éliminatoires organisées par la FIBA Afrique : GC Pétroliers (Algérie), FAP (Cameroun), AS Police (Mali), Patriots (Rwanda), GNBC (Madagascar), Ferrovario de Maputo (Mozambique).

  • La BAL a été lancée en grande pompe, avec Michael Jordan

C’est le 16 février 2019 à Charlotte (Sud-Est des États-Unis), en marge du match de gala annuel qui rassemble les meilleurs joueurs NBA (All Star Game) qu’a été annoncée la création de la Basketball Africa League. Une cérémonie en grande pompe avec plusieurs stars africaines comme Dikembe Mutombo ou Bismack Biyombo.

Surtout, la légende du basket Michael Jordan était présente durant ce lancement. Et pour cause : sa marque (Jordan Brand) va habiller la moitié des équipes qui vont disputer la BAL tandis que l’autre moitié sera équipée par Nike.

  • Barack Obama devait jouer un rôle dans la BAL

Lors de cette même cérémonie, le patron de la NBA a créé la surprise en annonçant que l’ex-président des États-Unis Barack Obama, grand fan de basket, comptait s’investir dans la Basketball Africa League. « Barack Obama a déclaré: "Je veux être directement impliqué dans ces activités en Afrique", avait assuré Adam Silver. Donc, même si nous discutons encore avec lui de ce que sera exactement son rôle, nous savons qu’il sera directement impliqué dans nos activités là-bas également ».

Depuis, la pandémie de Covid-19 est passée par là et la présence de l’ancien chef d’État ne semble plus tout à fait d’actualité.

  • Le rappeur américain J Cole va y participer

Il y aura en revanche un invité surprise sur les parquets de la Kigali Arena, durant cette première édition. Il s’agit de la superstar du rap J Cole dont le nouvel album (« The Off-Season ») vient de sortir. Celui qui a remporté plusieurs prestigieux Grammy Awards se prépare avec les Patriots BBC, l’équipe locale.

Avec ses dizaines de millions de fans à travers le monde, J Cole va offrir une exposition supplémentaire à une compétition qui sera diffusée par de gros médias comme ESPN, Canal Plus et beIN.

  • Il y aura du public en tribunes

Pour sa première édition, la Basketball Africa League pourra compter sur un gros millier de spectateurs dans les tribunes de la Kigali Arena (10.000 places).

Au 13 mai 2021, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recensait 340 morts lié au Covid et près de 26.000 cas au Rwanda. Depuis plus d’un an, les autorités locales n’ont pas hésité à annuler plusieurs manifestations sportives et/ou à interdire les déplacements de leurs athlètes, pour éviter que la situation sanitaire ne s’envenime. Il n’y avait par exemple pas de public sur les routes du Tour du Rwanda cycliste (2-8 mai).

  • La BAL aimerait rapidement organiser la deuxième édition

La première saison devait débuter en mars 2020 et se dérouler sous la forme de mini-tournois dans différentes villes du continent, avant une phase finale à Kigali en mai 2020. Mais, situation sanitaire oblige, la BAL a revu ses ambitions à la baisse, avec une compétition de deux semaines et 26 rencontres.

Après avoir songé à organiser une deuxième édition dès la fin de l’année 2021, les dirigeants de la Basketball Africa League se sont ravisés. Ils visent désormais une deuxième saison en mars-avril 2022.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail