Tour d'Italie 2021: première victoire pour le Colombien Egan Bernal

Le Colombien Egan Bernal a remporté le Tour d'Italie cycliste, le 30 mai 2021.
Le Colombien Egan Bernal a remporté le Tour d'Italie cycliste, le 30 mai 2021. REUTERS - JENNIFER LORENZINI

Egan Bernal a remporté le Giro, dimanche 30 mai, deux ans après avoir gagné le Tour de France. Le Colombien de l'équipe Ineos, maillot rose depuis la 9e étape, a tenu bon durant une dernière semaine où sa place de leader a été menacée. Il est le deuxième coureur colombien à remporter le Giro après Nairo Quintana en 2014.

Publicité

Quatre saisons dans l'élite du WorldTour, quatre participations sur les Grands Tours et déjà deux victoires à son palmarès. Egan Bernal n'a pas manqué le premier Tour d'Italie de sa carrière : le Colombien repart de ce Giro avec le maillot rose de vainqueur, qui s'ajoute au maillot jaune du Tour de France 2019.

Bernal n'a pas craqué

Le cador d'Ineos savait son sacre quasi assuré avant d'entamer le contre-la-montre de 30,3 kilomètres ce dimanche 30 mai, entre Senago et Milan, pour la 21e et dernière étape de ce Tour d'Italie. S'il ne rencontrait pas de défaillance, le maillot rose était validé. Et il n'y a pas eu de retournement de situation isensé sur le bitume de Lombardie. Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) n'a pu grapiller qu'une trentaine de secondes à Egan Bernal, pas inquiété.

Durant la dernière semaine, et surtout samedi, le leader a davantage été bousculé. Lors de la 20e et avant-dernière étape, le Colombien a même senti que son maillot jaune « était en danger », quand Caruso l'a mis en difficulté et comblé une partie de son retard. Ce fut même « le moment le plus compliqué du Giro », dira-t-il. Mais bien épaulé par ses coéquipiers et sûr de ses moyens, Bernal n'a pas craqué.

De retour au sommet après une année 2020 terne

Vainqueur du Tour de France à 22 ans et demi – plus jeune lauréat depuis plus de 100 ans –, le natif de Bogota ajoute une nouvelle ligne prestigieuse à son palmarès avec ce Tour d'Italie. Unique Colombien vainqueur de la Grande Boucle, il est le deuxième coureur de son pays à vaincre sur le Giro après Nairo Quintana en 2014. Après une année 2020 difficile (abandon sur le Tour de France, problèmes physiques), revoilà Egan Bernal au top. « Je n'arrive pas à y croire. J'ai gagné le Giro, je n'ai pas de mots. (...) Le Giro est la plus belle course du monde », a-t-il déclaré.

Il remporte le Giro en 86 heures 17 minutes et 28 secondes, devant donc Damiano Caruso à 1'29 et le Britannique Simon Yates (BikeExchange) à 4'15. Egan Bernal succède au palmarès au Britannique Tao Geoghegan Hart et entre dans la liste des cyclistes vainqueurs de deux Grands Tours différents*. Il lui manque le Tour d'Espagne, auquel il ne s'est pas encore attaqué. Nul doute que le défi doit lui trotter dans la tête.


* seuls sept hommes ont remporté les trois Grands Tours cyclistes : Jacques Anquetil, Alberto Contador, Chris Froome, Felice Gimondi, Bernard Hinault, Eddy Merckx et Vincenzo Nibali.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail