Euro 2021: à Munich, les Bleus remportent le choc face à l’Allemagne

Le Français Kylian Mbappé a encore impressionné par sa vitesse. Ici contre Mats Hummels, buteur malheureux contre son camp.
Le Français Kylian Mbappé a encore impressionné par sa vitesse. Ici contre Mats Hummels, buteur malheureux contre son camp. AP - Matthias Hangst

La France est entrée dans son Euro avec une première victoire face à l’Allemagne ce mardi 15 juin à Munich. La Mannschaft a offert la victoire aux Bleus avec un but contre son camp de Mats Hummels en première période.

Publicité

De notre envoyé spécial à Munich,

Enfin. Quatre semaines après la liste annoncée par Didier Deschamps, les Bleus ont débuté leur Euro par une rencontre au sommet, face à l’Allemagne, chez elle, à Munich. Sur ce même terrain de l’Allianz Arena où les Bleus avaient sorti le Portugal en demi-finales de la Coupe du monde 2006, 14 000 spectateurs privilégiés ont pu voir évoluer les deux derniers champions du monde.

Hummels, malchanceux

Privés de ballon en début de rencontre, les Français ouvrent le score à la 20e minute après un but contre son camp de Mats Hummels, de retour en sélection après une longue mise à l'écart, qui détourne du tibia dans ses propres cages un centre de Lucas Hernandez.

Tunique aux deux étoiles sur les épaules, les Bleus foulent la pelouse avec le statut d’équipe à battre. Rivale historique, l’Allemagne s'était débarrassée de la France dans les années 1980, jusqu’à ce quart de finale au Brésil en 2014. Depuis, la tendance s’est inversée.

Ce soir, la Mannschaft est tombée une nouvelle fois sur un os, malgré quatre occasions en première période, comme celle de Toni Kroos qui enroule une frappe du droit mais qui voit son ballon passer au-dessus du but de Lloris (27e).

But refusé à Mbappé et Benzema

Désormais, les Tricolores tiennent la dragée haute avec des attaquants XXL à l’image de Mbappé, qui frappe le cadre à la 17e minute, et dont la première offensive, à l'entrée de la surface, est contrée par Toni Kroos (8e). Le joueur du PSG se voit refuser un but en seconde période pour une position de hors-jeu (66e).

De cette première rencontre au sommet, on retiendra la forme toujours aussi exceptionnelle de N’Golo Kanté ou encore la rigueur de Raphaël Varane.

Adrien Rabiot, lui, réussit une première période impeccable avec 96% de passes réussies (22/23).  L’ancien joueur du Paris Saint-Germain touche le poteau de Neuer en seconde période (52e). Quant à Paul Pogba, très impliqué, il règne sur le milieu de terrain en première période et se fend d’une tête sur corner, passée juste au-dessus des cages de Manuel Neuer (16e). Karim Benzema, de retour en Bleu, se voit comme Mbappé, refuser un but, alors qu’il fusille Neuer d'une frappe du droit (85e).

L'Allemagne n'avait jamais perdu son premier match en 10 participations

Si la théorie d’un premier match déterminant est moins forte que lors d’un Mondial, - une phase finale à 24 laisse une plus grosse marge pour se qualifier au second tour -, la France avait tout de même son rang à tenir. Même si les Bleus souffrent en fin de rencontre.

De l’Allemagne, - aucun tir cadré en première période -, on retiendra notamment cette tentative de Gnabry, reprenant du droit un centre de Gosens, à l'entrée de la surface. Mais sa frappe (54e) frôle la barre de Lloris, qui n'a eu aucun arrêt à faire ce soir. Depuis la mise en place de la phase de poules en 1980, l'Allemagne n'avait jamais perdu son premier match en 10 participations.

La France, qui avait éliminé les Allemands lors du dernier Euro en demi-finale se lance dans la compétition avec une première victoire synonyme de confiance. Mais la route est encore longue avant d’espérer comme en 2018 descendre les Champs-Elysées dans un autobus à impériale. Prochaine étape, la Hongrie, samedi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail