LES AFRICAINS AUX JO

Tokyo 2021: mauvaise journée pour la RDC, de l'espoir pour les hockeyeurs sud-africains

Le boxeur de République démocratique du Congo David Tshama et le hockeyeur sud-africain Nduduzo Peabo Lembethe
Le boxeur de République démocratique du Congo David Tshama et le hockeyeur sud-africain Nduduzo Peabo Lembethe © REUTERS/Luis Robayo/Bernadett Szabo

Les combattants congolais étaient attendus ce jeudi 29 juillet, mais David Tshama Mwenekabwe en boxe et Marie Branser en judo n'ont pas réussi à s'imposer pour poursuivre leur tournoi. Les nageuses et les hockeyeurs sud-africains ont eux illuminé cette morne journée pour les athlètes africains. 

Publicité

BOXE 

Une journée sans pour la boxe africaine. Après avoir passé le tour préliminaire dans la catégorie des moins de 75 kilos (poids moyen), le Congolais David Tshama Mwenekabwe a chuté lors du huitième de finale contre le boxeur haïtien Darrelle Valsaint Jr (4-1). Même déception pour l’Algérien Younes Nemouchi.

Chez les plus de 91 kilos (poids super-lourd), le Camerounais Maxime Yegnong Njieyo, l’Algérien Chouaib et l’Égyptien Yousry Rezk Mostafa Hafez ont été battus dès leur entrée en lice, par décision unanime des juges. 

Cela été le cas également pour la Burundaise Ornella Havyarimana dans la catégorie des moins de 51 kilos (poids mouche).

JUDO 

Les journées se suivent et se ressemblent pour le judo africain. Dans la catégorie des moins de 78 kilos, la Congolaise double championne d’Afrique en titre Marie Branser et la Gabonaise Sarah-Myriam Mazouz n’ont pas passé le premier tour. 

La judoka congolaise Marie Branser (en blanc) face à la Russe Aleksandra Babintseva, aux Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet 2021.
La judoka congolaise Marie Branser (en blanc) face à la Russe Aleksandra Babintseva, aux Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet 2021. REUTERS - SERGIO PEREZ

Chez les hommes, le seul représentant africain dans la catégorie des moins de 100 kilos, l’Égyptien Ramadan Darwish a été éliminé dès les huitièmes de finale par le Géorgien Varlam Liparteliani après avoir battu le Pakistanais Shah lors de son premier combat.

ESCRIME 

Au lendemain de la belle cinquième place des Égyptiens au sabre par équipes, leurs compatriotes féminines n’ont pu faire mieux que huitièmes et dernières au fleuret par équipes. Les Égyptiennes se sont d’abord inclinées en quarts de finale contre les Russes futures médaillées d'or, avant de perdre face aux Japonaises et aux Hongroises en matches de classement. 

RUGBY À 7

Après le tournoi masculin, place aux féminines. Comme leurs compatriotes hommes, les Kényanes ont vécu une mauvaise première journée au stade de Tokyo. Elles ont perdu leurs deux premiers matches contre l'une des sélections favorites, la Nouvelle-Zélande (29-7), et l'équipe olympique de Russie (35-12). 

Le Kenya affrontera demain la Grande-Bretagne pour arracher une place parmi les meilleurs troisièmes de groupe, qualifiés pour les quarts de finale. 

La Kényane Sinaida Michelle Omondi contre les Russes au tournoi de rugby à 7 des Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet.
La Kényane Sinaida Michelle Omondi contre les Russes au tournoi de rugby à 7 des Jeux olympiques de Tokyo, le 29 juillet. REUTERS - ANDREW BOYERS

HANDBALL

Les Angolaises n’y arrivent pas à Tokyo : trois matches, trois défaites. La dernière, c’était ce jeudi contre les Pays-Bas (37-28). 

Quart de finaliste aux Jeux olympiques de 2016, l’Angola est dernier de son groupe avant ses deux dernières rencontres face au Japon et à la Corée du Sud. Les triples championnes d’Afrique devront les remporter pour espérer rééditer leur performance d’il y a cinq ans, à Rio de Janeiro.

HOCKEY

L’équipe masculine d’Afrique du Sud s’est imposée contre l’Allemagne (4-3) alors qu’elle était menée à la mi-temps. Après trois défaites, c’est la première victoire des Sud-Africains qui conservent une chance de qualification historique pour les quarts de finale. Il faudra battre le Canada, déjà éliminé, lors de la dernière journée demain. 

Le hockeyeur sud-africain Mustaphaa Cassiem célèbre son but avec ses coéquipiers, lors des Jeux olympiques de Tokyo le 29 juillet.
Le hockeyeur sud-africain Mustaphaa Cassiem célèbre son but avec ses coéquipiers, lors des Jeux olympiques de Tokyo le 29 juillet. REUTERS - BERNADETT SZABO

VOLLEY-BALL

Le Kenya proche de la sortie. Les Kényanes ont enchaîné une troisième défaite de suite contre l’équipe de Serbie, vice-championne olympique en titre (3 sets 0). Elles devront remporter leurs deux derniers matches de poule pour espérer voir les quarts de finale. 

BEACH VOLLEY 

Pas plus de réussite sur le sable pour les Kényanes. La paire Khadambi-Makokha s’est inclinée contre les Américaines (2 sets 0). Après deux défaites, elles devront s’imposer lors de leur dernière rencontre face aux Lettones pour croire en une qualification pour les huitièmes de finale. 

WATER POLO

L’Afrique du Sud coule encore. Après l’Italie et les États-Unis, au tour de la Hongrie, championne d’Europe en titre, d’infliger une correction aux Sud-Africains (23-1). Il leur reste deux rencontres pour remporter leur première victoire aux JO depuis 1960.

NATATION

Les Sud-Africaines Tatjana Schoenmaker et Kaylene Corbett ont fait forte impression en remportant chacune leur demi-finale du 200 mètres brasse. Schoenmaker, récente médaillée d’argent sur le 100 mètres de la spécialité, a réalisé le meilleur temps et sera la grande favorite de la finale demain. 

La nageuse sud-africaine Kaylene Corbett après sa demi-finale du 200 mètres brasse, aux Jeux olympiques de Tokyo le 29 juillet.
La nageuse sud-africaine Kaylene Corbett après sa demi-finale du 200 mètres brasse, aux Jeux olympiques de Tokyo le 29 juillet. REUTERS - KAI PFAFFENBACH

Leur compatriote, Matthew Sates s’est lui classé 8e et dernier de sa demi-finale du 200 mètres quatre nages et ne pourra pas concourir pour une médaille, tout comme Chad le Clos sur 100 mètres papillon. Le double médaillé d’argent olympique de la distance n’a même pas réussi à se qualifier pour les demi-finales, contrairement à l’Égyptien Youssef Ramadan. Une double surprise dans le bassin de Tokyo.

AVIRON

Les Algériens Sid Ali Boudina et Kamel Ait Daoud ont pris la cinquième place de la finale C du deux de couple poids léger. Ils terminent donc 17e sur 18 d’une épreuve remportée par l’Irlande. 

Chez les femmes, les Tunisiennes Khadija Krimi et Nour Elhouda Ettaieb se classent 16e de la catégorie.

BMX

Le Sud-Africain Alex Limberg n’est pas parvenu à se qualifier pour les demi-finales. Il a pris la sixième et dernière place de sa série. 

TIR À L’ARC

La Tchadienne Marlyse Hourtou et le Tunisien Mohamed Hammed n’ont pas passé le premier tour de l’épreuve individuelle.

TIR 

La Tunisienne Olfa Charni termine 37e des qualifications du tir de précision à 25 mètres est éliminée. 

L’Égyptienne Maggy Ashmawy n’est elle aussi pas parvenue à se hisser en finale de la fosse olympique. Elle a fini 22e sur 26 lors des éliminatoires. Ses compatriotes Abdel Aziz Mehelba et Ahmed Zaher n’ont pas eu plus de réussite. 

Tokyo 2021 : Calendrier des épreuves, résultats, tableau des médailles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail