Reportage

Rugby: les Françaises en argent aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Les joueuses de l'équipe de France féminine de rugby à 7 fêtent leur capitaine Fanny Horta, après avoir décroché l'argent aux Jeux olympiques de Tokyo 2021.
Les joueuses de l'équipe de France féminine de rugby à 7 fêtent leur capitaine Fanny Horta, après avoir décroché l'argent aux Jeux olympiques de Tokyo 2021. REUTERS - SIPHIWE SIBEKO

L’équipe de France féminine de rugby à 7 a remporté la première médaille olympique de son histoire, ce 31 juillet, aux Jeux de Tokyo 2021. Les Françaises ont été battues 26-12 par les Néo-Zélandaises en finale et décrochent l’argent.

Publicité

De notre envoyé spécial à Tokyo,

L’équipe de France féminine de rugby à 7 a décroché la première médaille olympique tricolore dans cette discipline inscrite au programme des Jeux depuis 2016. Cinq ans après la 6e place à Rio, les Françaises ont fini deuxièmes, ce 31 juillet 2021 au Tokyo Stadium.

En finale, elles ont été battues 26-12 par les Néo-Zélandaises, doubles championnes du monde et qui les avaient écrasées 29-0 en finale du Mondial 2018. Cette fois, il n’y a pas eu de correction. Mais les Océaniennes étaient quand même au-dessus. « On a réussi à les faire douter, on a répondu présentes, estime toutefois Anne-Cécile Ciofani. On a zéro regret car c’est une très belle équipe de Nouvelle-Zélande. On a su aller au combat et on est très fières de nous ».

Sa coéquipière Camille Grassineau tempère, malgré un immense sourire et une belle médaille d’argent autour du cou : « Il y a forcément un petit peu de déception de ne pas avoir décroché l’or parce qu’on n’en est plus si loin. Mais, là, on va savourer quand même la conclusion de cette saison. »

« Mettre un coup de projecteur sur le rugby à 7 »

« C’est un cycle qui se termine, poursuit Anne-Cécile Ciofani. On avait ces Jeux olympiques comme objectif à court terme. Maintenant, la nouvelle page à écrire, c’est la Coupe du monde [en 2022 en Afrique du Sud, Ndlr]. Il y a ce Mondial et Paris 2024 aussi ».

D’ici là, les médaillées de Tokyo comptent sur leurs performances olympiques pour faire des émules en France. « On espère que ça va mettre un coup de projecteur sur le rugby à 7, lance Camille Grassineau. C’est vrai que, en France, historiquement, c’est le rugby à XV qui prédomine, ce qui est normal. Maintenant, notre pratique est plus jeune et on espère avoir donné envie à plein de filles et de garçons de se mettre au 7 ».

► Tokyo 2021 : Calendrier des épreuves, résultats, tableau des médailles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail