Ère Merkel, clap de fin