Accéder au contenu principal
Document

Afrique noire, poudre blanche

2 mn

L'Afrique sous la coupe des cartels de la drogue... Au terme de plusieurs années d’enquête, en particulier en Afrique de l’Ouest où il a été correspondant régional de RFI de 2004 à 2008, Christophe Champin lève le voile sur ce développement fulgurant du trafic de cocaïne qui fait peser une lourde menace sur l’Afrique. 

Publicité

Depuis le début des années 2000, les cartels latino-américains de la drogue ont investi l’Afrique. Pour approvisionner le marché européen, qui a explosé ces dix dernières années, les organisations criminelles, notamment colombiennes, cherchent de nouvelles “routes” pour amener leur marchandise à bon port afin d’échapper aux contrôles des polices européennes et américaines. Après les Caraïbes, le continent africain est devenu leur “nouvelle frontière”. Grâce à la corruption et à la faiblesse de certains pays, les narcos ont réussi à faire de plusieurs États africains de véritables plaques tournantes. Les quantités saisies ont grimpé en flèche : de moins d‘une tonne, avant 2005, à 33 tonnes, entre 2005 et 2007.

L’Afrique et la drogue ont, certes, une vieille histoire commune. L’héroïne du Sud asiatique y transite depuis une bonne trentaine d’années. Le cannabis y est cultivé à peu près partout. Mais l’ampleur et la soudaineté de la croissance du trafic de cocaïne dans cette partie du monde est inquiétante. En Amérique du Sud et en Amérique centrale, les organisations criminelles liées à la drogue sont parvenues à déstabiliser des États. Certains pays africains pourraient connaître le même sort.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.