Automobile

Ferrari a le feu aux trousses

Le modèle 458 Italia de Ferrari
Le modèle 458 Italia de Ferrari Wikipedia/ Richard Betts

C'est une première : Ferrari rappelle toutes les voitures de son dernier modèle, partout dans le monde. Ces derniers mois, plusieurs de ces célèbres véhicules, la Ferrari 458, avaient pris feu, sans explication. L'enquête diligentée a révélé un problème technique.

Publicité

Elle a beau monter à 375km à l’heure, aligner 570 chevaux, et coûter plus de 190 000 euros, la Ferrari Italia 458, le dernier bolide de la marque italienne, avec une carrosserie dessinée une fois de plus par Pininfarina, s'était fait davantage remarquer récemment pour s'enflammer sans raison. Au grand désespoir, évidemment, de ses propriétaires, très fiers de son 4,5 litres de cylindrée – dont son nom 458 Italia.

Les photos de six d'entre elles, au moins, en Californie, à Paris, en Suisse et en Chine notamment, avaient fait parler de cette Ferrari sur le net, et pas qu'en bien ! Mettant dans l'embarras la direction de Ferrari, contrainte d'ordonner une enquête et un rappel des ses modèles.

L’enquête ouverte le 25 août dernier, révèle qu'il y a bien un problème de fabrication. Ce petit bijou de technologie a en fait un point de colle de trop et surtout trop près d'une roue, et du moteur, placé à l'arrière du véhicule. La voiture chauffe, la colle s'enflamme... et c'est le drame.

C’est un « problème sur la fixation, avec de la colle, de la protection thermique à l'arrière, au niveau du passage des roues », explique le porte-parole de Ferrari, qui précise que « des températures extérieures fortes et une utilisation intensive du véhicule provoquent une déformation à ce niveau et la voiture prend feu ».

Heureusement pour Ferrari aucun conducteur n'a été blessé. Mais un geste s'imposait. Les quelques 1 248 véhicules de luxe qui ont été vendus le monde entier, ces douze derniers mois, vont donc être généreusement remplacés. Ferrari a décidé de ne pas lésiner pour que ses clients fortunés puissent flamber de nouveau sur les routes, mais sans risque cette fois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail