test

can2013test

CAN2013testlegend
CAN2013testlegend
22 mn

testtesttest

Publicité

Sans surprise, l'Argentin Lionel Messi a reçu le Ballon d'Or 2012 ce lundi 7 janvier. C'est la quatrième fois que le joueur du FC Barcelone reçoit cette distinction qui récompense le meilleur joueur du monde selon la FIFA et le magazine France Football.

En Arabie Saoudite, des conditions proches de l’esclavage

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Ils sont environ huit millions de travailleurs étrangers en Arabie Saoudite à être, pour ainsi dire, inféodés au système très restrictif du parrainage que l’on appelle le Kafal. Sans l’iqama, sans ce permis de travail, aucun étranger ne peut travailler sur le sol saoudien. Les personnes les plus vulnérables sont les employées de maison, les chauffeurs puisqu’ils dépendent directement de Saoudiens peu scrupuleux qui leur demandent des sommes astronomiques pour les autoriser à travailler. Parfois, 1 500 euros par an en moyenne, alors que le salaire mensuel d’une domestique disponible quasiment 24/24 peut à peine atteindre 140 euros.

On peut aussi évoquer les cas d’abus de la part d’employeurs saoudiens qui n’hésitent pas à confisquer le passeport et à retenir le salaire de leurs domestiques. Certains d’entre eux subissent même des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Interpellés par les ambassades étrangères mais aussi les associations des droits de l’homme, les autorités saoudiennes auraient récemment fixé un salaire mensuel minimum de 400 dollars pour les employées de maison. Une décision qui n’est pas vraiment respectée par tous les employeurs saoudiens.

Lorsque je lui ai dit qu'il pouvait demander la liberté conditionnelle (...) son moral est remonté

Me Fabien Segatwa

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail