Accéder au contenu principal
Russie / Internet

Russie: l’affaire Snowden continue de faire le buzz sur la toile

Edward Snowden à la télévision lors d'un bulletin d'information, dans un café de l'aéroport Cheremetyevo, à Moscou, le 26 juin.
Edward Snowden à la télévision lors d'un bulletin d'information, dans un café de l'aéroport Cheremetyevo, à Moscou, le 26 juin. REUTERS/Sergei Karpukhin
3 mn

L’affaire Snowden continue d'alimenter les réseaux sociaux russes. Aux dernières nouvelles, l'ancien consultant du renseignement américain, que personne n'a réussi à voir jusque-là, se trouverait toujours à l’aéroport de Moscou Cheremetyevo, où il est arrivé le 23 juin 2013. Cette histoire donne surtout aux internautes russes l'occasion de manier l'humour.

Publicité

De notre correspondante à Moscou,

L'affaire est souvent tournée en dérision par les internautes, qui insistent sur les côtés absurdes de ce supposé séjour kafkaïen de Snowden dans la zone de transit, dont on ne sait strictement rien. Sur Twitter, l’utilisateur Yasviridov (@yasviridov) l’a par exemple imaginé s’ennuyant et se réconfortant en devenant maire virtuel de l'aéroport Cheremetyevo, par le biais du média social Foursquare, qui permet à une personne de devenir « maire », entre guillemets, d’un lieu où elle a fait le plus de « check-in », d’enregistrements.

Il y a eu aussi pas mal de moqueries envers la quarantaine de journalistes qui ont embarqué sur le vol Moscou-La Havane le 24 juin dernier, pensant qu’ils allaient se retrouver en compagnie de Snowden. Beaucoup d’humour également autour du siège 17A (@SnowdensSeat), le siège qui aurait dû être celui de Snowden sur ce vol et pour lequel un compte Twitter a même été créé.

Le rôle important de Twitter

C'est via Twitter que le site WikiLeaks donne des nouvelles de Snowden. C'est aussi sur Twitter que la flamboyante Anna Chapman (@ChapmanAnna), l'espionne russe expulsée en 2010 des Etats-Unis, a proposé le mariage à Snowden (« Snowden, will you marry me ?! »), ce qui a bien sûr déclenché une avalanche de commentaires sur le RuNet, l'internet russe.

C’est dans ce contexte que la rédaction du journal francophone Le courrier de Russie a eu l’idée de faire de Snowden le héros d'un jeu en ligne, où il faut trouver la tête de Snowden dans une foule sur la Place Rouge, dans une manifestation de supporters de foot ou dans le métro moscovite. Un jeu qui cadre bien avec l’esprit des réseaux sociaux russes.

« C’est quelque chose d’assez généralisé en Russie, explique Nina Fasciaux, rédactrice en chef du web au Courrier de Russie. Les réseaux sociaux réagissent à l’actualité russe et ils aiment beaucoup tourner en dérision la politique, le président Poutine et l’actualité internationale. C’est vrai que l’on voulait aussi tourner un peu l’actualité en dérision parce qu’il y a tellement de choses absurdes qui sont dites, tout le monde parle au conditionnel en disant que Snowden se trouverait à l’aéroport de Cheremetyevo. Il y a un flou autour de cette histoire qui a été pour nous un déclencheur pour lancer ce jeu ».

Alors saurez-vous trouver Edward Snowden ? Aux internautes de se lancer eux-aussi dans la traque de l’homme le plus recherché du moment.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.