Accéder au contenu principal
Jeux vidéos

Type: Rider, quand Arte se lance dans le jeu vidéo

Il est possible de jouer en ligne les premiers tableaux du jeu Type : Rider.
Il est possible de jouer en ligne les premiers tableaux du jeu Type : Rider. @Arte France

L’industrie des jeux vidéos est florissante. Découvrir Arte France comme instigatrice d’un dernier succès de jeu disponible sur iPad avec Type : Rider peut étonner. Mais pas tant que cela tant les jeux vidéos sont devenus source d’une nouvelle culture et de nouveaux comportements. C’est avec pédagogie et élégance qu’Arte nous plonge dans l’univers de la typographie. A découvrir…

Publicité

La jolie surprise cette semaine dans le classement des applications payantes pour iPad, fut de découvrir Type Rider d’Arte France entre Lapins crétins le Big Bang et Angry Birds Star Wars II. Choc des cultures et beau succès pour cette réalisation autour de l’univers de la typographie. « Sortez de l’écran ! Découvrez l’anatomie des lettres dans une installation interactive poétique utilisant vidéo projection et reconnaissance de forme destinée à toute la famille », est-il recommandé et annoncé par Arte. Et ils sont nombreux, semble-t-il, à avoir saisi l’occasion.

Une immersion onirique dans l’univers des lettres

Le jeu vidéo qui se joue avec un casque sur les oreilles est une immersion onirique dans l’univers des lettres. On traverse en jouant et en redécouvrant l’univers des polices typographiques les plus connues, de Garamond au très contemporain Comic sans MS, en passant par Futura ou Helvetica. Pédagogique forcément, on y apprend pas mal de choses, et très élégant également. Arte France parle d’une aventure typographique. « Les lettres sont partout autour de nous : dans les rues, dans nos livres, sur nos écrans. Si familières que nous oublions de les remarquer, que nous avons oublié leur nom, leur âge... » Une aventure très visuelle qui permet grâce au jeu de retracer les 600 ans de l’histoire de la typographie, depuis sa création à la fin du Moyen Âge jusqu’à ses plus récentes évolutions.

A la découverte de la typographie en jouant avec Arte.
A la découverte de la typographie en jouant avec Arte. DR

Du prototype d’étudiant à un programme interactif et transmédia

Type : Rider est un jeu vidéo typographique qui a été pensé par Cosmografik et qui a mûri pendant plus de cinq ans. Il est passé du stade du prototype d’étudiant à celui d’un programme interactif et transmédia. C’est depuis lors une production Ex Nihilo en association avec Arte France, publiée par Bulkypix. Le fruit d’un travail consciencieux et qui paie à l’arrivée. Arte tire toutes les bonnes ficelles du Social gaming également, avec la possibilité de partager ses scores, ses découvertes à ses amis sur Facebook ou Twitter.

Selon MetroNews « le jeu aura coûté 400 000 euros, dont 130 000 euros apportés par Arte, environ 150 000 par Ex Nihilo et le reste par le fonds de soutien du CNC. […] Les producteurs ont dû notamment payer des droits pour reproduire certaines polices de caractère, qui sont des marques déposées ». Des bénéfices en perspective pour cette aventure nouvelle de la part d’Arte France dans le monde du jeu vidéo ?

Le jeu vidéo, véritable culture en soi

La sortie du jeu a été conjointe à une thématique diffusée par la chaine télé liée au règne des jeux vidéos. Véritable culture en soi, le jeu vidéo est l’objet de nombreux enjeux et fascinations. On ne peut oublier l’incontournable Pong auquel Pierre Huyghe rend hommage en plafonnier dans son exposition au centre George Pompidou.

Pong demeure le premier jeu vidéo populaire. Il a été pensé en 1967, inspiré du tennis de table, et amélioré puis distribué par Atari en 1972. Depuis il y a eu Space invaders en 1978, Pac Man en 1980, Tetris 1984, Mario 1985… Dans le cadre de sa thématique, Arte posait des questions inhabituelles telles que l’effacement de la frontière entre réel et virtuel, les relations avec son avatar, l’apprivoisement de la complexité des liens sociaux, les nouvelles sociabilités engendrées par les jeux vidéo en réseau...

Premier jeu vidéo co-produit par le département des webproductions d’Arte, il nous change de la laideur consternante d’un Candy Crush et de la bêtise assumée d’Angry Birds ou Lapins crétins (depuis quand assume-t-on fièrement sa bêtise ?). Bravo et Merci Arte !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.