Accéder au contenu principal
Internet

Affaire Dieudonné: la «guerre de la quenelle» déclarée sur le Net

L'humoriste controversé Dieudonné dans une vidéo publiée sur Internet.
L'humoriste controversé Dieudonné dans une vidéo publiée sur Internet. www.youtube.com

Le Conseil d’Etat a décidé de maintenir l’interdiction du spectacle que devait donner Dieudonné à Nantes. Le bras de fer entre Manuels Valls et l’ancien humoriste donne l’avantage au ministre de l’Intérieur. En revanche, la guerre entre les deux camps fait rage sur la Toile. Trois sites juifs - la Ligue de défense juive, Israël Flash et Europe Israël - ont été piratés, jeudi 9 janvier, par des pro-Dieudonné.

Publicité

Le conflit qui oppose les pros et antis Dieudonné fait rage sur le Web. Près d'un mois après le piratage du site de l’ancien l'humoriste, la réplique est intervenue, ce jeudi 9 janvier, sur trois sites internet. Les sites de la Ligue de défense juive, d’Israël Flash et d’Europe Israël ont été victimes d'une opération baptisée « Triple quenelle ». L’opération a été menée par un hacker qui se déclare antisioniste. Il revendique ouvertement son action sur son site personnel Antisio.

Le pirate déclare avoir agi seul, en réaction à l’interdiction des spectacles de Dieudonné, protester contre la censure de l’Etat, et de l’acharnement « anti-quenelle » sur les réseaux sociaux. Rappelons que l’ancien humoriste a lancé sur le Web des concours photos et vidéos de « quenelles », un geste qu’il a inventé lors de l’un de ses spectacles, qui consiste à tendre un bras vers le bas, tout en plaçant la main opposée sur l’épaule. Ce salut nazi inversé, est interprété par la communauté juive et de nombreux internautes comme antisémite. La guerre des « quenelles » est déclaré sur le Net, les sites piratés n'ont, pour l’instant, pas encore réagi.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.