Accéder au contenu principal
Harcèlement / Femmes

#plutotsympa : une polémique et un hashtag contre le harcèlement

Un tweet qui fait tache face à un rapport sur le harcèlement.
Un tweet qui fait tache face à un rapport sur le harcèlement. @Twitter

Avec un tweet, Sophie de Menthon a relancé, malgré elle, le débat sur le harcèlement de rue. Dans son message de moins de 140 signes, elle trouvait « plutôt sympa » ce harcèlement, cette drague lourde. Mais c’est sans compter sur les réactions des internautes qui ont témoigné de la violence de ce que peut être le harcèlement ou la drague de rue avec le hashtag #plutotsympa.

Publicité

Sophie de Menthon est chef d’entreprise, présidente du mouvement Ethic et chroniqueuse à la télévision. Elle voulait sans doute rebondir sur le rapport du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) sur le harcèlement au quotidien des femmes. Un chiffre vertigineux dans ce rapport : 100% des utilisatrices de transports en commun ont subi au moins une fois dans leur vie un harcèlement sexiste ou une agression sexuelle (600 femmes ont été interrogées). Pour Sophie de Menthon, tout cela est « plutôt sympa ». C’est ce qui a fait bondir les abonnés Twitter avec le hashtag #plutotsympa.

Depuis le premier tweet à 9h54 ce jeudi matin et jusqu’à 14h, 7 616 tweets ont été publiés par 3 114 utilisateurs uniques, selon la plateforme de veille Twitter : Visibrain. Soixante pour cent de femmes ont réagi pour témoigner. Sophie de Menthon lira peut-être les réactions à son tweet extrêmement maladroit. C'est à découvrir ci-dessous.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.