Accéder au contenu principal
Rugby

Face au haka des All Blacks, Twitter cherche une réponse

C'est aussi dans le regard que tout peut se passer au rugby...
C'est aussi dans le regard que tout peut se passer au rugby... ® Twitter

Un match perdu contre L’Irlande et l’équipe de France de rugby se retrouve en quarts de finale de la Coupe du Monde face à la Nouvelle-Zélande. Les minutes avant le début du match risquent d’être éprouvantes. Le haka des All Blacks, les rugbymen en noir, n’a rien de comique et c’est avec le hashtag #TrouveUneRéponseauHaka que le réseau social Twitter a lancé une boîte à idée et à rire.

Publicité

Avant le coup d'envoi de chaque match, les All Blacks savamment disposés, le regard noir planté sur l'adversaire exécutent une danse rituelle : le haka . La version la plus courante s’appelle le « Ka mate », dans le registre plus guerrier le « Kapa o pango » est achevé (ou non) par un geste d'égorgement. Avec cette danse d'origine maorie, les All Blacks intimident ou galvanisent l'équipe adverse.

« Il faut répondre par votre propre haka »

De nombreuses équipes ont tenté de trouver une parade. Mais comment réagir face à des adversaires qui se frappent la poitrine à grands coups de poing, ou tapent du pied à faire trembler la Terre ? « Il faut répondre par votre propre haka », conseille un professeur néo-zélandais d'origine maorie Timoti Karetu, auteur d'un ouvrage sur les origines du haka. « En fait, c'est une provocation à laquelle ils attendent une réponse. Si vous ne répondez pas, selon la culture maorie, ça veut dire que vous les laissez prendre l'avantage », explique-t-il. « Il faut les regarder, les écouter, et ensuite faire valoir votre propre réponse. »

« Le mieux est de rester stoïque et respectueux, avant d'engager le jeu »

En 1989, l'Irlande avait avancé au-devant des Néo-zélandais, jusqu'à se retrouver nez-à-nez avec eux. Deux ans plus tard, l'ailier Australien David Campese avait copieusement ignoré le haka néo-zélandais en continuant son échauffement.

Plus récemment, les Français avaient revêtu des tee-shirts bleu-blanc-rouge en 2007 puis, lors de la dernière finale de Coupe du monde en 2011, ils avaient marché, en dessinant un « V », au-devant des Néo-zélandais, jusqu'à pénétrer dans leur camp. Ce qui leur avait valu une amende. « Si vous n'avez pas votre propre danse, le mieux est de rester stoïque et respectueux, avant d'engager le jeu », ajoute l'expert, qui garde en mémoire cette attitude adoptée par les Gallois pendant plus de trois minutes après la fin du haka néo-zélandais, à Cardiff, en 2008.

Sur Twitter, les idées pour la rencontre de samedi ont fusé...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.