Réseaux sociaux

Les stars font leur beurre sur les réseaux sociaux

Séance de maquillage et publicité à la clef...
Séance de maquillage et publicité à la clef... ® Twitter

Les célébrités profitent de leur notoriété sur les réseaux sociaux pour promouvoir les produits des marques. Cette publicité en ligne, à peine déguisée, leur permet d’empocher des gains plus que substantiels sur Instagram, Twitter ou encore Facebook.

Publicité

Un message posté sur la Toile par Kim Kardashian, célébrité mondiale de la téléréalité américaine, vaut près de 100 000 dollars. La recette pour gagner des millions en tapotant 140 caractères sur son smartphone est simple. Mais pour toucher le pactole, les stars du web et des réseaux sociaux se doivent de drainer dans leur sillage électronique des dizaines de millions de followers ou suiveurs sur la Toile.

Ces rémunérations qui paraissent un peu exagérés ne représentent qu’une fraction des dépenses que les marques déboursent pour une campagne publicitaire classique sur les médias traditionnels. Cette pratique du tweet rémunéré séduit de plus en plus les annonceurs qui bénéficient d’un avantage propre aux réseaux sociaux : celui de délivrer un message ciblé à des millions internautes.

Le « celebrity marketing »

Des agences spécialisées en « celebrity marketing », nom donné aux Etats-Unis à ce genre de transaction, se chargent de mettre en relation les « influenceurs » de la Toile, avec des annonceurs. Cette technique de publicité plus ou moins discrète sur le Web est réglementée lorsqu’il s’agit de contrats passés officiellement par des marques prestigieuses auprès des célébrités.

La plupart des stars préfèrent cependant garder secrets le montant de leurs messages rémunérés, comme le démontrait récemment le magazine « le Tube » de Canal+. Le sujet reste tabou en France, selon Delphine Azot directrice générale de Wizee, société spécialisée en « celebrity marketing »

Un tweet à 230 000 euros

Selon la personnalité qui est contactée et la nature du message, un post sur Instagram tournerait pour certains aux alentours de 2 000 euros, tandis que pour d’autres, quelques tweets publicitaires, seraient rémunérés 1 500 euros. Des prix à des années lumière du tweet vantant les mérites d’un parfum écrit de la main même de l’attaquant portugais du Real, Cristiano Ronaldo, adjugé vendu 230 000 euros ! Alors qu’aux États-Unis, le prix des tweets rémunérés s'envolent, les tarifs des vedettes de la Toile Française semblent plus raisonnables.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail