Accéder au contenu principal
Jeux vidéos

«Pokémon Go» en conduisant: de plus en plus d'accidents

Les utilisateurs de «Pokémon Go» sont rappelés à l'ordre partout où le jeu explose pour leur propension à jouer en voiture au détriment de la sécurité.
Les utilisateurs de «Pokémon Go» sont rappelés à l'ordre partout où le jeu explose pour leur propension à jouer en voiture au détriment de la sécurité. Sophia Kembowski / dpa / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Quand Pokémon Go devient dangereux pour la vie de ses utilisateurs. Certains chasseurs de petits monstres virtuels jouent sur leur smartphone au volant de leurs voitures. Ils seraient plus de 3 millions, selon une estimation de l'association 40 millions d'automobilistes.

Publicité

Attrapez-les tous ! Même au volant ! Quand on collecte des Pokémon sur son smartphone, il n'est pas rare de repérer ces créatures virtuelles sur le bord des routes. Car les Pokémon sont partout. Difficile, dès lors, de se concentrer à la fois sur sa conduite et sur sa lancée de Pokeball pour les capturer.

Les accidents se multiplient en France. Ces dernières semaines, plusieurs automobilistes ont perdu le contrôle de leur véhicule portable à la main. Dans l'est du pays, un jeune homme a foncé dans un muret alors qu'il jouait à ce jeu. Et le phénomène est mondial !

Du coup, les autorités multiplient les messages de prévention. « Don't Pokemon and drive », « Ne jouez pas à Pokémon en conduisant », peut lire au bord des routes aux Etats-Unis. En France, au beau milieu des vacances, des mises en garde sont également inscrites sur les panneaux lumineux des autoroutes.

Une association de prévention routière a demandé aux concepteurs de Pokémon Go de mettre en place un dispositif bloquant le jeu lorsque l'utilisateur conduit. Petit rappel tout de même, avoir son téléphone à la main en conduisant peut coûter cher : 135 euros d'amende et trois points de moins sur le permis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.