Internet

«Besoin d'un toi», l'application pour smartphone destinée aux SDF

L'application «Besoin d'un Toi» permettra de mettre en contact les SDF avec ceux qui sont prêts à les héberger.
L'application «Besoin d'un Toi» permettra de mettre en contact les SDF avec ceux qui sont prêts à les héberger. Capture d'écran Facebook/Sandrine Décembre

Bientôt, télécharger sur son smartphone l’application « Besoin d’un toi » permettra de concrétiser un acte de solidarité envers les sans-abris. Le concept de cette application sur mobile est simple : Il s’agit de mettre en contact des SDF avec ceux qui sont prêts à les aider.

Publicité

Les smartphones nous offrent enfin la possibilité de passer des promesses aux actes. L’application « Besoin d’un toi » est née d’une rencontre sur les pages Facebook du collectif « Merci pour l'invit' ».

A l’origine du projet, on trouve Pascal Pistone musicien et enseignant à l’Université Montaigne à Bordeaux, ensuite rejoint par Julian Lopez qui s’occupe du bar bordelais le « Quartier Libre » et par Sandrine Décembre, maître de conférences spécialisée dans le multimédia à Belfort. Ces trois passionnés de musique qui ont décidé de mettre en commun leurs compétences, au profit du « lien social » en développant cette application.

Un Airbnb solidaire

L’application « Besoin d’un toi » sera lancée et disponible au téléchargement à la fin du mois d’octobre. Le dispositif s’inspire de la plateforme de mise en relation que tous les voyageurs connaissent, Airbnb. La différence, dans ce cas, est qu’il n’est pas question, évidement, de monétiser ses offres d’hébergement ou de soutien aux sans-abris.

C’est « un système gratuit d"'ubérisation" des initiatives citoyennes » estime Sandrine Décembre qui rappelle que la plupart des SDF disposent d’un téléphone et que les associations sur le terrain se mobiliseront pour les encourager à se servir de l’application. « Si un tiers des Français offrait chaque année une nuitée à un sans-abri, il n’y aurait plus personne à la rue » conclut Pascal Pistone, indiquant qu’environ 2000 internautes se sont déjà engagés à utiliser ce programme de solidarité 2.0.

La démonstration, selon les créateurs de « Besoin d’un toi », que l'image d'une France indifférente aux sorts des résidents de la rue, est peut-être erronée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail