Accéder au contenu principal

Quand la douleur devient supportable grâce à la réalité virtuelle

Le casque immersif utilisé par les pompiers mayennais.
Le casque immersif utilisé par les pompiers mayennais. ©Bliss

Une jeune entreprise française a mis au point un programme de réalité virtuelle pour soulager la douleur de certains patients. Ainsi des pompiers français du département de la Mayenne proposent aux blessés qu’ils transportent d'utiliser des casques immersifs le temps de leur prise en charge.

Publicité

Les technologies de réalité virtuelle nous offrent depuis longtemps de nous évader de notre monde réel dans des univers à 360 degrés exclusivement créés sur ordinateurs. Une véritable révolution pour les adeptes des jeux vidéo, qui trouvent aujourd’hui de nombreux débouchés dans le domaine médical. Les effets que provoque la réalité virtuelle sur le cerveau ne sont plus à prouver, notamment, dans les blocs opératoires, quand les casques immersifs se substituent aux anesthésies générales, afin de contrer leurs effets secondaires parfois délétères, en les remplaçant avantageusement par des analgésiques locaux.

Plus de bonheur, moins de douleurs

Ces interventions sont garanties sans souffrance, constatent les chirurgiens de nombreux hôpitaux du monde qui ont testé la méthode. Et depuis février, un système antidouleur du même genre dénommé Bliss c’est-à-dire « félicité » est employé par les pompiers du centre de secours d'Evron, dans l'est du département de la Mayenne. « Le programme a demandé 10 ans de mise au point et l’expertise de spécialistes en cyberpsychologie », nous explique Mélanie Péron. Son entreprise « L'Effet papillon » a conçu cette application d’anesthésie virtuelle pour traiter les fortes souffrances des blessés pendant leur transport en ambulance à l’hôpital. « Cela fait dix ans que l’on travaille sur le développement de Bliss avec un comité scientifique et trois ans que ce programme est déployé dans les hôpitaux notamment dans les services des urgences. La collaboration avec les pompiers de la Mayenne, elle, est très récente. On a créé des mondes imaginaires avec des ambiances sonores spécifiques et des musiques spécifiques dans des univers très, très, doux pour que les utilisateurs commencent à lâcher prise, on le constate avec leur rythme cardiaque qui descend, ils se retrouvent alors dans un état modifié de conscience, ils partent dans un autre monde ».

Une meilleure prise en charge des victimes

Le casque immersif des pompiers mayennais propose aux patients de visionner quatre mondes virtuels aux ambiances différentes. Ils ont le choix entre un paysage de prairies verdoyantes avec des licornes, de visiter des fonds marins aux côtés des poissons, de réaliser une petite balade dans l’espace au milieu des étoiles, ou encore de flâner aux pieds des arbres dans une forêt accueillante. Et ça fonctionne ! Toutes ces animations ont été pensées dans les moindres détails, visuels, mais aussi sonores, pour renforcer l’immersion du patient. « On a conçu des mondes imaginaires enfantins, loin du réel, pour que personne ne puisse être pollué par des souvenirs qui peuvent s’avérer être douloureux », précise Mélanie Péron afin d’accéder, si ce n’est à la plénitude, peut-être à une douce quiétude bien méritée, quand la souffrance physique devient insurmontable.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.