Les géants de la tech accumulent les gains en pleine crise du Covid-19

Les revenus d'Apple au dernier trimestre de 2020 sont de 111,44 milliards de dollars.
Les revenus d'Apple au dernier trimestre de 2020 sont de 111,44 milliards de dollars. Miguel MEDINA AFP/File
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Alors que les États dépensent des milliards de dollars pour empêcher les faillites massives et le chômage dus à la pandémie, les entreprises de la tech, entre autres, affichent des profits record.

Publicité

Les poids lourds des nouvelles technologies se portent bien en ce début d'année. Apple a dépassé pour la première fois les 100 milliards de dollars de chiffres d’affaires trimestriels. Mais il y a aussi le géant Facebook, dont le bénéfice annuel s’élève à plus de 11 milliards de dollars ou encore le coréen Samsung dont le profit a bondi de plus de 20% en 2020.

« La pandémie a un effet démultiplicateur puisqu'on est dans une logique du numérique, explique Jean-François Faure, président de AuCoffre.com et expert du secteur. Quand vous êtes confinés, mais que vous voulez garder du contact avec vos proches, Facebook va vous aider. Apple, avec ses différents services, va vous aider aussi. »

« Des entreprises au niveau des nations »

Il rappelle toutefois que ces profits gigantesques amassés pendant une période de crise sanitaire proviennent aussi des investissements importants des entreprises de la tech dans le développement de leurs produits : « On est dans une logique extrêmement profitable aux GAFAM qui ont investis des milliards de dollars depuis maintenant des décennies. Et ils se sont permis d'ailleurs d'être en déficit assez régulièrement comme Amazon qui n'a pas eu de bénéfices pendant 20 ans. C'était un déficit qu'ils savaient maîtriser pour investir chaque dollar dans de l'innovation. On a des entreprises qui sont au niveau des nations. Si vous prenez la Californie, le Golden State, elle a un PIB qui est supérieur à celui de la France. »

Et dans un autre domaine, même Tesla, le constructeur de voitures électriques, est pour la première fois bénéficiaire malgré la pandémie : 720 millions de dollars en 2020. Un résultat, selon Jean-François Faure, dû davantage au rachat de taxes carbone qu’à la vente de véhicules à proprement parler.

► À écouter aussi : Décryptage - GAFA: comment les encadrer ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail