Finlande: «Slush», le plus grand salon des nouvelles technologies d'Europe se tient à Helsinki

Le salon «Slush» se tient jusqu'à ce vendredi 3 décembre à Helsinki (image d'illustration).
Le salon «Slush» se tient jusqu'à ce vendredi 3 décembre à Helsinki (image d'illustration). AP - Vesa Moilanen

À Helsinki, en Finlande, se tient, depuis le mercredi 1er décembre, l'événement « Slush ». Un rassemblement qui est sur l’agenda de tous ceux qui s’intéressent aux nouvelles technologies. 

Publicité

De notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

En anglais, le slush, c’est la neige fondue dans laquelle on patauge normalement à cette époque de l’année, mais c’est aussi un salon des nouvelles technologies, le plus grand en Europe, dans lequel se rencontrent créateurs de start-up et investisseurs.

Mais pourquoi donc un tel salon vient-il se tenir en Finlande, un pays d’à peine plus de cinq millions d’habitants, où l’hiver dure presque six mois ? Pour répondre il faut revenir un peu en arrière. La Finlande, c’est le pays de Nokia, qui a lancé le premier téléphone portable grand public au début des années 2000. Nokia a été leader sur ce marché, puis s’est effondré à partir de 2007/ 2008, pour différentes raisons et notamment l’apparition de l’iPhone.

Accompagner de nouvelles entreprises

La conséquence, c’est que des milliers d’ingénieurs très qualifiés se sont retrouvés sur le marché du travail. Pour ne pas perdre ce savoir-faire, le gouvernement les a aidés pour qu’ils créent leur propre entreprise. « Slush » est né au même moment et a permis de vraiment accompagner le développement de ces nouvelles entreprises technologiques en Finlande.

La reconversion a été plutôt réussie car certaines de ces entreprises sont devenues très importantes : le pays compte maintenant plus de dix licornes, c’est comme ça qu’on appelle les start-up qui ont dépassé le milliard de dollars de valeur, ce qui est un record pour un pays de cette taille. Il y a juste quelques semaines c’est Wolt, l’entreprise leader en Europe de la livraison de repas, créée à Helsinki, et dont le fondateur est passé par « Slush », qui a annoncé son rachat par un entreprise américaine pour sept milliards d’euros, soit huit milliards de dollars. Un record pour une start-up européenne.

3 200 start-up et 1 500 investisseurs 

Pendant ces deux jours que durent le salon « Slush », on croise beaucoup de monde. Cette année l’assistance a été réduite pour cause de Covid-19 mais on compte quand même 3 200 start-up, et 1 500 investisseurs sur place. C’est vraiment un cours accéléré pour ceux qui veulent créer une start-up, et grandir vite. Vous avez des conférences animées par des célébrités de la tech' comme la patronne de Tinder ou l’homme qui a conçu l’iPhone. On retrouve aussi des rendez-vous organisés entre de jeunes entrepreneurs, qui présentent leurs produits, leurs applications, et ces investisseurs, venus du monde entier.

L’originalité, c’est que « Slush », n’a pas été créé par des grands patrons, ou par l’État, mais par des étudiants. Et ce sont toujours eux qui sont à la tête de l’événement. Il y a donc une ambiance très festive, on se déplace dans le noir, les stands sont éclairés par des néons rouge. On se croirait parfois dans un boîte de nuit et on oublierait presque qu’ici, chaque année, il y a des milliards d’euros qui changent de main.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail