Accéder au contenu principal
Tirailleurs sénégalais

Les travailleurs

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Publicité

Des Annamites réparant une route en Champagne.
Des Annamites réparant une route en Champagne.

Dans cette nouvelle forme de guerre totale qu’est la Grande Guerre, qui mobilise toutes les forces de la nation en premières lignes comme à l’arrière, près de 300 000 travailleurs sont recrutés aux colonies.

Quant aux tirailleurs, plusieurs de leurs bataillons sont affectés à des travaux de manutention dans les ateliers travaillant pour la Guerre : poudreries, dépôts de chemin de fer… à Toulouse, Moulins, Sorgues, Toulon, Vénissieux ou Montluçon. 

D’autres Africains servent dans des bataillons dits d’étapes, unités qui, à proximité immédiate des premières lignes, sont chargées de l’entretien des voies et de l’acheminement des matériels, ou bien encore utilisées dans les formations sanitaires. Missions obscures mais vitales, sources de nombreuses pertes, pour lesquelles les Malgaches et les Indochinois prennent peu à peu le relais des Africains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.