Accéder au contenu principal
Tirailleurs sénégalais

Les marraines de guerre

DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Publicité

Pendant toute la Première Guerre mondiale, les contacts entre les soldats originaires d’Afrique cantonnés en métropole et les populations civiles françaises sont limités. Seuls les blessés et les convalescents soignés dans les hôpitaux trouvent des occasions de rencontres avec les civils, le personnel médical ou les citadins.

De la même façon qu’avec les soldats métropolitains, des infirmières et des jeunes femmes françaises entretiennent des correspondances avec des tirailleurs : ce sont les « marraines de guerre ». Ces relations particulières, faites de cadeaux, de sorties, d’envois de photographies, entre certains tirailleurs et leurs marraines   ce qu’un membre de l’état-major appelle des « attendrissements regrettables »  , créent des liens nouveaux entre les Africains et les Français pendant les quatre années de guerre.

Les marraines de guerre sont le thème de toute une iconographie populaire jouant sur la reconnaissance réciproque.

Article rédigé en 2010 à l'occasion d'un dossier spécial sur l'histoire des tirailleurs dans le deux guerres mondiales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.