Accéder au contenu principal
Tirailleurs sénégalais

La cathédrale du «Souvenir africain» à Dakar

Cathédrale du Souvenir africain à Dakar.
Cathédrale du Souvenir africain à Dakar. DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Publicité

La construction de la cathédrale de Dakar est d’emblée placée sous le signe d’un hommage aux combattants africains. Le projet lancé en 1910 est d’abord confié au père Brottier dont la santé interdit tout retour en Afrique, puis à monseigneur Jalabert.

Le tiers des fonds est réuni par le comité du Souvenir africain avant que n’éclate la Grande Guerre. Dès la fin de la Première Guerre mondiale, le projet est relancé, mais il demande du temps pour aboutir. La première pierre est posée le 11 novembre 1922 à l’initiative de monseigneur Hunsec et de monseigneur Grimault du Souvenir africain. L’architecte est C. Wulffleff. La basilique est consacrée par le cardinal Verdier le 2 février 1936 en présence du général Gouraud.

L’édifice porte la dédicace : A ses morts d’Afrique, la France reconnaissante. Aujourd’hui, le souvenir du père Brottier est toujours conservé dans la cathédrale de Dakar qui porte une nouvelle dédicace : « A la Vierge Marie Mère de Jésus le Sauveur ».

Article rédigé en 2010 à l'occasion d'un dossier spécial sur l'histoire des tirailleurs dans le deux guerres mondiales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.