Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Abdel Wedoud Ould Cheikh: «La présence de cadres noirs dans l’administration est quasi nulle.»

Le mouvement mauritanien El Hor, mouvement pour la libération et l'émancipation des Haratines, les descendants d'esclaves, a fêté ses 40 ans ce mois-ci. Les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), de défense des droits de la communauté négro-mauritanienne, ont eu 35 ans. Leur combat pour les droits des populations noires de Mauritanie a-t-il porté ses fruits ? Réponse de l'anthropologue Abdel Wedoud Ould Cheikh, professeur émérite de l'université de Lorraine. Il est l’invité d’Afrique matin ce 24 mars. Il répond aux questions de Magali Lagrange.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.