Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Aéronautique

Fusion US Airways-American Airlines: le géant du transport aérien mondial est né

Il a fallu dix mois d'intenses tractations pour que les autorités américaines donnent finalement leur accord à la fusion entre US Airways et American Airlines.
Il a fallu dix mois d'intenses tractations pour que les autorités américaines donnent finalement leur accord à la fusion entre US Airways et American Airlines. Reuters / Stone
Texte par : Altin Lazaj
2 mn

Les Etats-Unis ont finalement donné leur feu vert à la création de la première compagnie aérienne mondiale. US Airways et AMR, maison mère d’American Airlines, ont conclu un accord avec les autorités anti-trust américaines pour finaliser leur projet de fusion. Mais cette fusion se fera sous certaines conditions.

Publicité

Il a fallu dix mois d'intenses tractations pour que les autorités américaines donnent finalement leur accord à cette fusion. En échange, American Airlines et US Airways ont fait des concessions : les deux compagnies ont accepté de renoncer à plusieurs dizaines de créneaux de décollage et d'atterrissage sur plusieurs grands aéroports des Etats-Unis.

Au total, plus d'une centaines de créneaux doivent être libérés dans les aéroports clés comme La Guardia, à New York, Ronald-Reagan à Washington, ainsi que dans les villes de Boston, Chicago, Los Angeles ou Miami. Ces créneaux vont être récupérés par leurs concurrents à bas coût. C’était le seul moyen pour le gouvernement de protéger les usagers.

Des prix plus compétitifs pour les passagers

Car en assurant une meilleure présence aux compagnies à bas coût sur ces aéroports, l’accord assure aux passagers une meilleure concurrence sur les liaisons directes ou en correspondance et par conséquent des prix plus compétitifs. Si la fusion s'était faite sans ces conditions, quatre compagnies seulement auraient concentré plus de 80% du transport aérien aux Etats-Unis. Dans ce cas-là, elles auraient pu se coordonner plus facilement pour augmenter leurs tarifs ou introduire de nouveaux frais.

Ce rapprochement est également très important pour AMR, la maison mère d’American Airlines, en faillite depuis fin 2011. Elle avait bâti son redressement sur cette opération. American Airlines a pourtant profité de la procédure de faillite pour réduire ses coûts et renouveler sa flotte. Ce mariage est aussi une bonne nouvelle pour Airbus. Ce dernier a signé en 2011 une première commande historique d’American Airlines, pour 260 A320. L’avenir de ce contrat semble donc mieux assuré.

Réaction positive des marchés

Enfin, cette fusion donnera naissance à la création du numéro un mondial du secteur qui pèsera 11 milliards de dollars en Bourse. American Airlines et US Airways ont transporté à elles deux, l'an dernier, plus de 130 millions de passagers et leur chiffre d'affaires cumulé dépassait 37 milliards de dollars.

Les marchés ont aussitôt applaudi cet accord. Hier, mardi 12 novembre, à Wall Street l'action US Airways a fini en hausse de 1,07% à 23,52 dollars après avoir fluctué dans les deux sens. Le titre AMR, coté sur la section réservée aux sociétés en dépôt de bilan, a affiché de son côté un bond de 26% en clôture. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.