Французский язык с песней 11-15

Жан Ферра
Жан Ферра AFP/JM.Huron
RFI
50 мин

Курс «Le Français ça vous chante», подготовленный RFI, позволит вам познакомиться с особенностями лексики, грамматики и фонетики французского языка на примере известных французских песен. Курс состоит из 30 уроков (каждый – в 2 частях). В первой части каждого урока вы познакомитесь с общим смыслом песни и фактами биографии ее автора-исполнителя. Вторая часть урока посвящена конкретным грамматическим конструкциям, встречающимся в тексте песни.

Реклама

«LE FRANÇAIS ÇA VOUS CHANTE» УРОК 11 / LECON 11

Урок 11 Часть 1

Песня певицы, выступающей под псевдонимом Enzo Enzo (настоящее имя – Корин Терновцефф (Körin Ternovtzeff), род. 29 августа 1959) «Просто кто-то хороший» (Juste quelqu'un de bien). Эта песня, написанная в 1994 году, была признана лучшей песней года на конкурсе «Музыкальные победы». Речевые обороты французского языка, местоимения tu и vous, согласование времен глаголов в главном и придаточном предложениях, фонетическое «l’» при столкновении гласных.

Debout devant ses illusions
Une femme que plus rien ne dérange
Détenue de son abandon
Son ennui lui donne le change

Que retient elle de sa vie
Qu’elle pourrait revoir en peinture
Dans un joli cadre verni
En évidence sur un mur

Un mariage en Technicolor
Un couple dans les tons pastels
Assez d’argent sans trop d’efforts
Pour deux trois folies mensuelles

Elle a rêvé comme tout le monde
Qu’elle tutoierait quelques vedettes
Mais ses rêves en elle se fondent
Maintenant son espoir serait d’être

REFRAIN : Juste quelqu’un de bien
Quelqu’un de bien
Le cœur à portée de main
Juste quelqu’un de bien
Sans grand destin
Une amie à qui l’on tient
Juste quelqu’un de bien
Quelqu’un de bien (…)

(…) J’dis bonjour à la boulangère
Je tiens la porte à la vieille dame
Des fleurs pour la fête des mères
Et ce week-end à Amsterdam

Pour que tu m’aimes encore un peu
Quand je n’attends que du mépris
A l’heure où s’enfuit le Bon Dieu
Qui pourrait me dire si je suis (…)

(…) J’aime à penser que tous les hommes
S’arrêtent parfois de poursuivre
L’ambition de marcher sur Rome
Et connaissent la peur de vivre

Sur le bas-côté de la route
Sur la bande d’arrêt d’urgence
Comme des gens qui parlent et qui doutent
D’être au-delà des apparences

«LE FRANÇAIS ÇA VOUS CHANTE» УРОК 12 / LECON 12

Урок 12 Часть 1

Песня шансонье Жана Ферра (Jean Ferrat, настоящее имя Жан Тенебаум (Jean Tenenbaum), 1930-2010) «Ночь и туман» (Nuit et Brouillard, 1963) о депортации евреев в нацистские лагеря в годы Второй мировой войны. Правила попеременного употребление прошлого и настоящего времен.

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent

Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés
Dès que la main retombe il ne reste qu´une ombre
Ils ne devaient jamais plus revoir un été

La fuite monotone et sans hâte du temps
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d’arrêts et de départs
Qui n’en finissent pas de distiller l’espoir

Ils s’appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou
D’autres ne priaient pas, mais qu’importe le ciel
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux (…)

(…) On me dit à présent que ces mots n’ont plus cours
Qu’il vaut mieux ne chanter que des chansons d’amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l’histoire
Et qu’il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m’arrêter? (…)

(…) Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent

«LE FRANÇAIS ÇA VOUS CHANTE» УРОК 13 / LECON 13

Урок 13 Часть 1

Песня автора-композитора и исполнителя, «дамы в черном» французской песни Барбары (Barbara, настоящее имя – Моник Андре Сер (Monique Andrée Serf), 1930-1997) «Скажи, когда ты вернешься?» (Dis, quand reviendras-tu ? 1963). Правила согласования времен.

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti
Tu m’as dit: "Cette fois, c’est le dernier voyage"
Pour nos cœurs déchirés, c’est le dernier naufrage
"Au printemps, tu verras, je serai de retour
Le printemps, c’est joli pour se parler d'amour
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris
Et déambulerons dans les rues de Paris!"

REFRAIN: Dis, quand reviendras-tu?
Dis, au moins le sais-tu
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus!

Le printemps s’est enfui depuis longtemps déjà
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois
À voir Paris si beau en cette fin d'automne
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine
Je vais, je viens, je vire, je me tourne, je me traîne
Ton image me hante, je te parle tout bas
Et j’ai le mal d'amour, et j’ai le mal de toi

J’ai beau t’aimer encore, j’ai beau t’aimer toujours
J’ai beau n’aimer que toi, j’ai beau t’aimer d’amour
Si tu ne comprends pas qu’il te faut revenir
Je ferai de nous deux mes plus beaux souvenirs
Je reprendrai la route, le monde m’émerveille
J’irai me réchauffer à un autre soleil
Je ne suis pas de ceux qui meurent de chagrin
Je n’ai pas la vertu des femmes de marins

«LE FRANÇAIS ÇA VOUS CHANTE» УРОК 14 / LECON 14

Урок 14 Часть 1

Песня швейцарского шансонье Стефана Эшера (Stephan Eicher, род. 17 августа 1960) «Мирный завтрак» (Déjeuner en paix) – о плохих новостях, которые нам каждое утро сообщают СМИ. Различные формы вопроса во французском языке.

J’abandonne sur une chaise le journal du matin
Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent
J'attends qu’elle se réveille et qu’elle se lève enfin
Je souffle sur les braises pour qu’elles prennent

Cette fois je ne lui annoncerai pas
La dernière hécatombe
Je garderai pour moi ce que m’inspire le monde
Elle m’a dit qu’elle voulait si je le permettais
Déjeuner en paix (…)

Je vais à la fenêtre et le ciel ce matin
N’est ni rose ni honnête pour la peine
"Est-ce que tout va si mal? Est-ce que rien ne va bien? (…)

(…) Elle prend son café en riant
Elle me regarde à peine
Plus rien ne la surprend sur la nature humaine
C’est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets
Déjeuner en paix (…)

(…) "Crois-tu qu'il va neiger?" me demande-t-elle soudain
"Me feras-tu un bébé pour Noël?"

«LE FRANÇAIS ÇA VOUS CHANTE» УРОК 15 / LECON 15

Урок 15 Часть 1

Песня в исполнении французского актера и певца итальянского происхождения Сержа Реджиани (Sergio Reggiani, 1922-2004) «Волки вошли в Париж» (Les loups sont entrés dans Paris, 1967). Система глагольных времен во французском языке.

Et si c’était une nuit
Comme on ne connu pas depuis,
Depuis cent mille nuits.
Le nuit de fer, le nuit de sang,
Une nuit, un chien hurle.
Regarde bien, gens de Denfert, regarde le.
De son manteau de bronze vers le lion,
Le lion tremble.

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c’était que du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait le paysage... D’alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J’aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s'en viennent la nuit venue... Alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie (…)
(…) Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et voilà qu’il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n’osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards... Alors (…)

(…) Des loups sont entrés dans Paris
L'un par Issy, l'autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n’avait plus qu'un œil
C’était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy... alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry (…)

Le deuxième n’avait que trois pattes
C’était un loup gris des Karpates
Qu’on appelait Carême-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry (…)

Attirés par l’odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carousse, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu’à ce que les hommes aient retrouvé
L’amour et la fraternité... Et alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry (…)
(…) Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris (…)

РассылкаПолучайте новости в реальном времени с помощью уведомлений RFI

Скачайте приложение RFI и следите за международными новостями