Accéder au contenu principal
Le débat africain

Mali : faut-il négocier avec les jihadistes ?

Audio 49:00
Un camp de jihadistes repentis à Mopti dans le centre du Mali.
Un camp de jihadistes repentis à Mopti dans le centre du Mali. RFI

Dans un entretien accordé à RFI et France 24, lundi 10 février 2020, le chef de l’État malien, Ibrahim Boubacar Keïta a confirmé l’existence d’un dialogue avec les principaux chefs djihadistes de son pays. Ce changement de stratégie pourrait être un tournant majeur dans la guerre menée au Sahel depuis huit années qui, malgré l’intervention militaire française, semble sans issue.

Publicité

Comment expliquer que les forces armées ne soient pas parvenues à endiguer l’insécurité ? Comment répondre aux inquiétudes et à l’impatience d’une partie du peuple malien ? Doit-on parler avec les jihadistes tout en luttant contre le terrorisme ?

Avec :
- Me Baber Gano, ministre de l'Intégration africaine, secrétaire général du Rassemblement pour le Mali
- Moussa Mara, président du parti Yelema, ancien Premier ministre, candidat à la prochaine élection législative en commune IV du district de Bamako
- Imam Mahmoud Dicko, ancien président du Haut conseil islamique malien. A lancé le 7 septembre dernier la Coordination des mouvements, associations et sympathisants (CMAS)
- Mariam Diallo, étudiante à la faculté des Sciences économiques et de gestion (FSEG) de Bamako
- Abdel Kader Maiga, président de la Coalition contre la partition du Mali, IGDAH Mali Té Tila
- Dr Niagalé Bagayoko, présidente de l'African Security Sector Network (ASSN)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.