Accéder au contenu principal
En sol majeur

Annick Kayitesi-Jozan

Audio 48:30
Annick Kayitesi-Jozan.
Annick Kayitesi-Jozan. © Jérôme Panconi

Annick Kayitesi-Jozan écrit sur son pays des mille collines, avec plein de«Quelqu’un» dans la tête : Specioza sa mère, Aimé son petit frère, des cousines, des tantes, tous jetés dans la fosse commune du génocide tutsi.

Publicité

1 million de Tutsis finis à la machette ou brûlés vifs dans des églises au printemps 1994, 77 % de la population tutsie du Rwanda. Pas de sépulture, juste l’écriture pour porter les corps jusqu’à leur dernière demeure. Une demeure ultime qui a pris forme, dès 2004, pour notre invitée avec Nous existons encore, avec son association Études sans frontières (pour permettre aux orphelins des génocides d’aller à l’école), et avec ce nouveau récit-témoignage Même Dieu ne veut pas s’en mêler (Seuil) : où l’on sent qu’à chaque mois d’avril, Annick Kayitesi a tragiquement… de nouveau 14 ans.

 

Les choix musicaux d'Annick Kayitesi-Jozan

Cécile Kayirebwa Cyusa

Stromae Bâtard

Tracy Chapman Baby can I hold you

(Rediffusion du 1er octobre 2017)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.