Accéder au contenu principal
Reportage international

Mexique: quand le crime organisé joue au bon samaritain

Audio 02:32
Distribution de produits de première nécessité assurée par la marque «El Chapo 701», détenue par la fille du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzmn, le 16 avril 2020 à Guadalajara.
Distribution de produits de première nécessité assurée par la marque «El Chapo 701», détenue par la fille du baron de la drogue Joaquin «El Chapo» Guzmn, le 16 avril 2020 à Guadalajara. REUTERS/Fernando Carranza

Pus de la moitié des Mexicains vivent de ce qu’ils gagnent au jour le jour, sans protection sociale. La mise à l’arrêt de l’économie du pays pour cause de coronavirus est une catastrophe pour la population.

Publicité

Le président, focalisé sur son programme d’austérité, n’a pas annoncé de réel coup de pouce économique pour surmonter la crise. Ces dernières semaines, les distributions de produits de première nécessité se sont multipliées aux quatre coins du pays. Des distributions orchestrées notamment par le crime organisé, qui y voit l’opportunité de gagner du terrain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.