Accéder au contenu principal
La marche du monde

Leaders assassinés, de Lumumba à Um Nyobe - Spéciale indépendance RDC

Audio 48:30
@ Sapin Makengele

Panafricaniste, radical et incontrôlable, le Premier ministre de l'indépendance congolaise Patrice Lumumba a été réduit au silence, le 17 janvier 1961, et son corps intégralement dissous dans la soude.

Publicité

Mais, Lumumba n'est pas le seul leader de l'Afrique centrale à avoir payé de sa vie pour ses idées. Symboles vivants de la lutte pour l’émancipation des peuples colonisés, Patrice Lumumba en République du Congo, Barthélémy Boganda en République Centrafricaine, Ruben Um Nyobe et Félix Moumié disparaissent tous de mort violente.

Pour quelles raisons ont-ils été sacrifiés et par qui ? Qu’ont-ils de commun dans leurs parcours d’émancipation ? Quelle vision du panafricanisme partageaient-ils et comment sont-ils devenus des icônes nationales dans leur pays ? Autant de questions terrifiantes et néanmoins passionnantes posées par la publication de la thèse de Karine Ramondy, historienne de l’Afrique dans les relations internationales au XXème siècle.

À lire :
Leaders assassinés en Afrique centrale, 1958-1961, par Karine Ramondy, aux éditions l’Harmattan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.