Accéder au contenu principal
Alors on dit quoi

Viol, ma vie d'après (Partie 2)

Audio 48:30
Anya, Coach de vie certifiée, présidente de l’association Les résilientes ; Pia, membre de l’association  ; Daphné, membre de l’association.
Anya, Coach de vie certifiée, présidente de l’association Les résilientes ; Pia, membre de l’association ; Daphné, membre de l’association. © RFI/Beverly Santu

La semaine dernière, vous avez pu entendre les témoignages de Anya, Adelaïde et Maëvane sur ce traumatisme qu’est le viol. Cette semaine, nous faisons place à celles qui tentent de se battre au quotidien pour continuer de vivre, après avoir été violées.

Publicité

Le viol porte très gravement atteinte à l’intégrité physique, morale et psychique de la personne. Les agresseurs peuvent frapper n’importe qui, et avoir pour mêmes conséquences des traumatismes majeurs: problèmes de santé mentale, surtout des états dépressifs ou suicidaires, des problèmes de sexualité ou de reproduction, et des troubles lors de la maternité. Les répercussions psychologiques, physiques, économiques et sociales sur la vie des victimes sont considérables. Après ce traumatisme, c’est tout un chemin de reconstruction qui débute.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.