Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

L’action de Saudi Aramco baisse à cause du coronavirus

Audio 01:30
Depuis le début de l’année, le cours de l'action du géant pétrolier a chuté 7%.
Depuis le début de l’année, le cours de l'action du géant pétrolier a chuté 7%. REUTERS/Hamad I Mohammed

Le coronavirus commence à toucher sérieusement le secteur pétrolier des pays du Golfe. Saudi Aramco, la plus grande société cotée, au monde connaît une chute de son action depuis quelques semaines.

Publicité

Le 11 décembre dernier, le géant pétrolier saoudien fait son entrée en grande pompe à la bourse de Riyad. En vendant seulement 1,5% de ses actions, Aramco empoche 25,6 milliards de dollars. Et en l’espace de quatre jours, son action bondit de 19%. Mais c’était avant l’arrivée du Coronavirus.

Depuis le début de l’année le cours de son action a chuté 7%. La chute est plus importante depuis le 16 décembre, soit 13,4%. Si le géant pétrolier perd ainsi la plupart des gains réalisés depuis son introduction en bourse. L’épidémie provoque en effet une onde de choc sur le marché du pétrole.

Suite aux mesures drastiques instaurées en janvier pour endiguer la propagation du virus, l’économie chinoise qui consomme 14% de la production mondiale tourne au ralenti. La baisse de la demande chinoise de pétrole entraine une chute des prix sur le marché... Ils ont reculé d’environ 15% depuis le début de l’année.

Mais si cette crise perdure, elle risque de fragiliser toutes les économies des pays du golfe, très dépendantes de la manne pétrolière. D’ailleurs l’agence de notation Stantard & Poor’s craint que si l’épidémie n’est pas maitrisée d’ici mars, la baisse des prix du pétrole se poursuive. L’Agence internationale de l’énergie a déjà révisé à la baisse la consommation mondiale pour 2020.

Les regards se tournent désormais vers l’OPEP. Les acteurs du marché espèrent que l’Organisation des pays exportateurs et son alliée la Russie vont trouver un accord pour réduire conjointement la production d’or noir afin d’enrayer la chute des cours.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.