Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Un monde sans touristes

Audio 48:30
Des lodges déserts a Nosy Iranja, à Madagascar. La crise sanitaire a gravement impacté le tourisme.
Des lodges déserts a Nosy Iranja, à Madagascar. La crise sanitaire a gravement impacté le tourisme. © Laure Verneau/RFI

Bienvenue dans cette nouvelle édition d'Éco d'ici Éco d'ailleurs, première de l'année 2021. Comme en 2020, nous continuerons à démonter ici et sans agressivité les rouages de l'économie mondiale. Nul doute que comprendre l'impact actuel et futur de la pandémie de Covid-19 occupera une bonne partie de notre temps. Nous commençons d'ailleurs tout de suite avec une émission intitulée « un monde sans touristes ».

Publicité

Il y a un peu plus de trois ans, à la fin de l'année 2017, nous avions évoqué ici ces grandes villes submergées par des flots de touristes. Nous avions évoqué ces territoires remodelés pour donner accès au plus grand nombre de visiteurs possibles. Au fil des années, des investissements massifs ont été consacrés à l'industrie touristique et dans de nombreux pays, cette activité fournit un très grand nombre d'emplois et une part significative de la richesse nationale.

Mais du jour au lendemain, la faute au Covid-19, les touristes ont disparu, les zones touristiques ont été désertées, les hôtels fermés, les guides réduits au chômage. Nous prendrons donc la mesure de ce cataclysme, nous demanderons quelles stratégies sont adoptées pour y parer et si demain, après la pandémie, le tourisme reprendra comme avant ou si nous assistons à une mutation historique. Nous ferons cela avec trois invités :

  • Maria Gravari Barbas est géographe, professeure à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle dirige par ailleurs l'IREST, l'institut de recherche et d'études supérieures sur le tourisme.
  • Mossadeck Bally est le fondateur et le président de la chaine hôtelière panafricaine Azalai.
  • Frédéric Thomas est économiste, maître de conférence associé à l'IREST. Il travaille depuis environ 20 ans dans la coopération au développement auprès de très nombreuses organisations internationales, toujours dans l'analyse des produits touristiques et culturels.

Avec l’épidémie de coronavirus, Madagascar a fermé ses frontières depuis mars 2019. Seule, l’île de Nosy Be a bénéficié d’une réouverture des frontières depuis le 1er octobre afin de relancer le secteur touristique, dont l’île vit à 90%. Mais 3 mois après, les effets se font encore attendre. 

REP / Madagascar tourisme

Reportage à Madagascar de Laure Verneau

On repart sur le terrain, en Thaïlande plus précisément. Chaque année, des millions de touristes européens se précipitent en Thaïlande pour échapper aux rigueurs hivernales. 40 millions de touristes fréquentent le pays tous les ans. Dans certaines régions du pays, notamment les îles du sud du pays, c'est 90% de l'activité économique. Autant dire que quand les touristes disparaissent, c'est l'économie qui s'arrête. Et des questions sur le modèle économique qui surgissent.

REP / Thaïlande tourisme

Reportage en Thaïlande de Carol Isoux

Après la musique, l’artisanat est une référence et l’un des moteurs de « la marque Mali » à l’internationale. Face à la guerre, à l’insécurité dans le nord et le centre du pays et la crise liée au coronavirus entraînant une chute vertigineuse des entrées dans le pays, les ouvriers du secteur peinent à trouver des débouchés pour distribuer leurs productions encore trop peu vendus localement.

REP / Mali artisanat et tourisme

Reportage à Bamako de Kaourou Magassa

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.