Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Russie: une multitude de nouveaux partis pour brouiller les élections

Audio 03:07
Vladimir Poutine.
Vladimir Poutine. AFP

En Russie, l’apparition d’une multitude de petits partis ces derniers mois suscite de nombreuses questions. Certains n’hésitent pas à qualifier ces nouveaux partis de « trompe-l’œil » créés de toutes pièces pour diviser et affaiblir l’opposition. Le dernier de ces partis a été fondé la semaine dernière, il s’appelle « Démocratie directe » et il a été fondé par le créateur de l’un des jeux vidéo les plus célèbres de la planète.

Publicité

Le nom de Viatcheslav Makarov ne vous dit peut-être pas grand-chose. En revanche, son jeu vidéo World Of Tanks, est l’un des plus gros succès de ces dernières années. Son créateur âgé de 40 ans a décidé d’abandonner son jeu et son entreprise pour se lancer en politique. Cela pourrait prêter à sourire, si ce nouveau parti était un cas isolé, mais depuis la fin de l’année 2019 c’est en réalité une multitude de petits partis qui ont été créé, des partis de niche, ciblant des publics très précis.

L’un des plus remarqués étant le parti de l’écrivain nationaliste Zakhar Prilepine, connu pour avoir combattu auprès des séparatistes du Donbass ukrainien. Au total, selon un décompte de l’Agence France-Presse, 39 partis ont été créé en 2019, dont près de la moitié rien qu’au dernier trimestre. Ces partis ont tous pour ambition de participer aux élections locales de l’automne prochain, avec comme objectif ensuite : obtenir suffisamment de voix pour avoir le droit de présenter des candidats aux législatives de 2021.

Une profusion de nouveaux partis

Cette explosion du nombre de nouveaux partis est d’autant plus étonnante que d’autres formations de l’opposition n’ont toujours pas eu la possibilité d’enregistrer leur propre parti : c’est le cas de celui qui est considéré comme le plus fervent opposant au Kremlin, Alexei Navalny, qui essaie depuis des années, en vain, d’enregistrer sa propre formation politique.

En réalité, ces nouveaux partis ont été soit créés, soit encouragés par les autorités. C’est ce qu’ont expliqué des sources proches de l’administration présidentielle cité par la presse russe, notamment le site Meduza et le journal Vedomosti. Les objectifs de cette stratégie seraient multiples : doper la participation, disperser le vote contestataire, et par ricochet, aider le parti au pouvoir Russie Unie, à converser sa majorité.

Le parti Russie unie à la popularité en chute libre

La chute de popularité du parti Russie unie est un très gros problème pour Vladimir Poutine à l’approche des législatives de 2021. La création de cette multitude de partis serait donc une manière de préparer l’échéance, selon le journal en ligne Meduza. L’administration présidentielle distingue à ce petit jeu deux sortes de formations politiques : celle comme Démocratie directe, du créateur du jeu vidéo World of Tanks, qui ne sont là que pour la galerie, pour donner l’impression d’une véritable démocratie et pour ôter des voix à l’opposition. Et celles plus sérieuses, plus solides, qui présenteront des listes aux législatives, qui pourront avoir des députés, en partant du principe qu’une fois au Parlement, ces parlementaires voteront dans le sens souhaité par les autorités.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.