Accéder au contenu principal
Infos coronavirus

Troubles de la conduite alimentaire et confinement

Audio 04:26
En France, entre 6 et 10 % de la population souffrent de TCA selon la FFAB, la fédération française anorexie boulimie. (Image d'illustration)
En France, entre 6 et 10 % de la population souffrent de TCA selon la FFAB, la fédération française anorexie boulimie. (Image d'illustration) REUTERS/Gonzalo Fuentes
Par : Laura Martel

Quel est l'impact du confinement sur les personnes atteintes de troubles des conduites alimentaires ou TCA. Et de quels troubles parle-t-on ? C'est le sujet de rendez-vous sur le Covid-19 et ses conséquences. Éclairages.

Publicité

Pour schématiser, il y 3 types de TCA : les troubles anorexiques, marqués notamment par un control drastique des apports en nourriture ; la boulimie, caractérisée par des prises compulsives de grande quantité d'aliments suivies par des mécanismes compensatoires pour perdre du poids comme le vomissement. Enfin quand les crises de boulimie ne sont pas compensées et entrainent surpoids ou obésité, on parle d’hyperphagie boulimique. En France, entre 6 et 10 % de la population souffrent de TCA selon la FFAB, la fédération française anorexie boulimie. Angoisse, sorties réduites, stocks alimentaire à gérer. « Ces personnes connaissent les mêmes difficultés que tous les confinés mais chez elle, ces difficultés risquent d’aggraver leurs symptômes explique Nathalie Godart, présidente de la FFAB. »

Seul(e) face au frigo, à la balance…l’isolement peut être particulièrement difficile à vivre. Mais le huis clos familial aussi.

Signe de ces difficultés, la ligne nationale Anorexie Boulimie Info Ecoute reçoit actuellement 20% d’appels en plus, indique sa coordonnatrice Annick Brun. Et alors qu’habituellement ce sont surtout des proches qui téléphonent à la recherche d'informations, ce sont aujourd’hui majoritairement des malades en besoin d’écoute qui appellent. Beaucoup disent se sentir piégés entre un intérieur invivable et un extérieur particulièrement menaçant...puisque que les TCA fragilisent le système immunitaire et que l'obésité est un facteur de risque d'infection sévère au Covid-19.

Que peuvent faire les malades pour passer au mieux cette période éprouvante ?

Difficile de donner des conseils généraux…car chaque personne vit son trouble différemment, mais le professeur Godart pointe quelques pistes

L’essentiel est avant-tout de parler avec ses proches et bien sûr des professionnels. Si vous êtes en France, même si les consultations physiques sont suspendues, de nombreux médecins, diététiciens, psychologues assurent un suivi à distance…vous trouverez sur notre site un lien vers une page oùla FFAB a compilé des contacts utiles, ainsi que les horaires de la ligne nationale d’écoute. Si vous n’êtes pas en France, regardez quand même : il y a aussi des fiches conseils et des recommandations d’applications reconnues pour aider à mieux gérer sa maladie au quotidien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.