Accéder au contenu principal
Décryptage

Une semaine après la mort d’Abdelmalek Droukdel, quelles conséquences pour AQMI?

Audio 19:30
Abdel Malek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud, numéro un d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), le 24 mai 2012.
Abdel Malek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud, numéro un d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), le 24 mai 2012. AFP/AL-ANDALUS

Nous revenons, ce jeudi 11 juin 2020, sur la mort d’Abdelmalek Droukdel. Le chef d’al Qaida au Maghreb islamique a été tué jeudi dernier (4 juin) dans un raid de la force française Barkhane près de Tessalit, dans le nord du Mali.

Publicité

Un coup symbolique et la disparition d’une figure du terrorisme au Sahel, ancien leader du GSPC algérien qui avait su fédérer les principaux groupes jihadistes au Mali. Que faisait-il dans cette zone ? Comment s’est passée la traque qui a mené l’armée française jusqu’à lui ? Et quel avenir maintenant pour Al Qaida au Maghreb islamique, l’un des deux grands groupes jihadistes au Sahel avec l’organisation État islamique ?

Nos Invités :
- Abdelasiem El Difraoui, politologue spécialiste du monde arabe et du jihadisme
- Elie Tenenbaum, chercheur au Centre des études de sécurité de l’Institut français des relations internationales (IFRI) et auteur de "Partisans et centurions - Une histoire de la guerre irrégulières au XXe siecle", éditions Perrin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.