Accéder au contenu principal
Reportage international

Un label anti-exploitation des ouvriers agricoles en Italie

Audio 02:30
Yvan Sagnet, adinistrateur de l'association No Cap, en 2017 à Rome.
Yvan Sagnet, adinistrateur de l'association No Cap, en 2017 à Rome. Simona Granati - Corbis/Corbis via Getty Images

Même le ministère du Travail italien le reconnait, en Italie, les immigrés en situation irrégulière sont plus susceptibles d’être victimes des « Caporaux ». Le Caporalato est un système d’intermédiation illégale entre travailleurs et agriculteurs. Les « Caporaux » se servent et réduisent au passage les salaires à peau de chagrin. Pour lutter contre ce phénomène, des marques éthiques voient le jour dont un label initié par l’association No Cap.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.