Vous m'en direz des nouvelles !

Avec Joris Mertens, une image vaut mille mots

Audio 48:30
Détail de la couverture de la bande dessinée «Béatrice», parue aux éditions Rue de Sèvres.
Détail de la couverture de la bande dessinée «Béatrice», parue aux éditions Rue de Sèvres. Crédits: éditions Rue de Sèvres

Une histoire mystérieuse sur la solitude urbaine, sans parole. Un premier album qui séduit, raconte par le regard. La bande dessinée «Béatrice», de Joris Mertens est publiée aux éditions Rue de Sèvres.

Publicité

«Béatrice» est une bande dessinée qui désarçonne. Pas un récitatif, pas un phylactère, pas une onomatopée. Un album qui intrigue. Comment l’auteur peut-il nous raconter une histoire uniquement par les dessins. Le charme opère, par la beauté des images, avec ces personnages vintages et ces couleurs franches. Par la précision des détails, la majesté des immeubles, les jeux de lumières. C’est comme si chaque case était une affiche, et racontait une histoire à elle seule, tout en s’insérant dans un récit tout en sensations et en poésie. Un premier album impressionnant. La bande dessinée «Béatrice» est publiée aux éditions Rue de Sèvres.

Au menu de ce Café Gourmand :

Amélie Beaucour est allée à Melun visiter l'exposition «Les gendarmes crèvent l'écran», au musée de la Gendarmerie nationale.

Sébastien Jédor présente la réédition de l'album de «Maguidala» de Pedro Lima, chanteur emblématique de l'île de Sao Tomé, dans le Golfe de Guinée, au large du Gabon.

Alain Pilot a rencontré deux musiciens du trio A State Of Mind. Leur nouvel album «Colour Wheel» est sorti chez Chinesemanrecords.

Marjorie Bertin nous fait découvrir, au musée Guimet, une exposition originale et rafraîchissante sur le Mont Fuji et l'art de la représentation de la neige dans l’estampe japonaise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail