Invité Afrique

Afrique du Sud: 25 ans de la Commission Vérité et Réconciliation, regard de Yasmin Sooka

Audio 05:18
La Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud était présidée par l’ex archevêque du Cap, Desmond Tutu, prix Nobel de la paix en 1984.
La Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud était présidée par l’ex archevêque du Cap, Desmond Tutu, prix Nobel de la paix en 1984. Benny Gool/wikimedia.org

Il y a 25 ans ce dimanche 19 juillet, le gouvernement sud-africain de Nelson Mandela mettait sur pied la Commission Vérité et Réconciliation. Une commission chargée de recueillir le témoignage d’exactions durant l’apartheid. Témoignages de victimes mais également d’auteurs de crimes, en échange d’une amnistie. Le processus visait à obtenir une réconciliation nationale après des violences sous l’apartheid. Cette commission, présidé par l’ex-archevêque du Cap, Desmond Tutu, a été vue comme un exemple de par le monde. Mais elle a également fait l’objet de critiques en Afrique du Sud. Yasmin Sooka, avocat des droits de l’homme durant l’apartheid, était l’une des membres de cette Commission. Elle répond au micro d’Alexandra Brangeon.