Accéder au contenu principal
Décryptage

Procès des attentats de janvier 2015: le terrorisme à la barre pour l'Histoire

Audio 19:30
Vue générale de la salle d'audience lors des préparatifs le 27 août 2020, avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 au tribunal de Paris.
Vue générale de la salle d'audience lors des préparatifs le 27 août 2020, avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 au tribunal de Paris. AFP/Stéphane de Sakutin
Par : Loïc Bussieres
21 mn

C'est un procès pas comme les autres. Un procès pour l'Histoire, dit-on. Mais dont rien n'assure qu'il viendra clore – y compris sur le plan juridique – le chapitre des attentats de janvier 2015.

Publicité

Les attentats de Charlie, de Montrouge et de l'Hyper Cacher sont les points de départ d'autres attaques terroristes en France. Le Bataclan, Nice ou encore Magnanville suivront. Quatorze personnes sont jugées depuis ce matin, à Paris. De l'autre côté du box, des caméras – fait inédit dans une affaire d'attentat jihadiste. Le tout sans les acteurs principaux des équipées sanglantes qui ont fait 17 morts il y a cinq ans, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, eux-mêmes abattus par les forces de l'ordre.

Les prévenus qui défileront jusqu'au 10 novembre sont accusés de leur avoir fourni une aide logistique. Des « petites mains » selon leurs avocats. Les chevilles ouvrières d'un terrorisme rampant, objectent d'autres. Comment dès lors, aborder ces deux mois de procès ? Peut-on aller au-delà du seul symbole ?

Nos invités :
- Marc Hecker, directeur de la recherche spécialiste du terrorisme à l’Institut français des relations internationales (IFRI), redacteur en chef de la revue Politique étrangère.
- Thierry Lévêque, journaliste indépendant couvre le procès pour Les jours, co-auteurs Et soudain ils ne riaient plus aux éditions les arènes. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.