Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Burkina Faso: l'agriculture urbaine tend à se développer malgré l'interdiction

Audio 02:15
Malgré la sensibilisation et l’interdiction de l’utilisation de certaines espèces, cette pratique de l’agriculture en milieu urbain perdure.
Malgré la sensibilisation et l’interdiction de l’utilisation de certaines espèces, cette pratique de l’agriculture en milieu urbain perdure. Getty Images/Caiaimage/Adam Grault

Au Burkina Faso, le phénomène n’épargne même pas les quartiers chics de la capitale. L’agriculture urbaine se pratique dans tous les quartiers. Arachide, gombo, tomates, maïs, mil, poussent à Ouagadougou, malgré l’interdiction de cultiver les plantes hautes.

Publicité

Les autorités municipales ont en effet interdit aux populations de planter le maïs, le mil ou même le gombo qui pourraient constituer des refuges pour des bandits. Pour les sociologues, les populations s’adonnent à cette pratique de l’agriculture urbaine pour non seulement subvenir à leurs besoins mais aussi pour révéler leur véritable identité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.