Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

La mine artisanale, moyen ou non d’atteindre les objectifs de développement durable?

Audio 02:04
Une mine artisanale dans le village de Lumwira, dans le centre du Malawi (image d'illustration).
Une mine artisanale dans le village de Lumwira, dans le centre du Malawi (image d'illustration). AMOS GUMULIRA/AFP

La mine artisanale a très mauvaise réputation mais elle permet aussi à 40 millions de personnes dans le monde de gagner leur vie. A l’heure où le Covid devrait faire replonger jusqu’à 100 millions de personnes dans la pauvreté, l’ONG Pact et la Société des minerais et matériaux de l’Université du Delaware ont étudié l’impact de cette activité sur chacun des 17 objectifs de développement durable de l’ONU.

Publicité

C'est une première : jusqu’à présent seul l’impact de la mine industrielle sur les objectifs de développement durable avait été mesuré aussi précisément. Pour la mine artisanale, le bilan des rapporteurs est en demi-teinte. Cette activité a de larges effets bénéfiques. Elle améliore le revenu des familles les plus pauvres (objectif 1 et 10), leur permet de se nourrir (objectif 2), de se soigner (objectif 3), d'éduquer leurs enfants (objectif 4).

Des atouts économiques et sociaux

Elle favorise l’émancipation économique des femmes en milieu rural (objectif 5). L’extraction de métaux comme le cobalt, dont 20% à 40% en RDC viennent de dizaines de milliers de petits opérateurs miniers, permet d’atteindre l’objectif 7 d’accès à l’énergie durable et 13 de lutte et d’adaptation des populations contre le changement climatique. Elle favorise les objectifs 8, 9 et 11 de croissance économique, par ses recettes d’exportation et l’effet dopant sur d’autres secteurs, l’industrialisation graduelle des territoires ruraux, l'amélioration des infrastructures locales, routes, villes, villages. Elle permet aussi d’associer la société civile aux secteurs publics et privés dans les pays en développement (objectif 17).

Exploitation des humains et dégradation de l’environnement

Mais la mine artisanale a aussi des effets négatifs sur une majorité des objectifs de développement. L’usage incontrôlé du mercure, du cyanure, du diesel... mettent en péril la santé des populations, la qualité de l’eau, les milieux naturels. On s’éloigne des objectifs 3, 6, 12, 13, 14 et 15.

Sur place les conditions de travail, de logement et de soins sont pitoyables et compromettent l'atteinte des objectifs 8, 9 et 11. Sans compter les cas d’exploitation, y compris des enfants, contraires aux objectifs 4 et 8. Certaines mines sont entre les mains de réseaux criminels ou de groupes armés, ce qui est contraire à l’objectif de développement durable numéro 15 : paix, justice et bonne gouvernance. Enfin la mine artisanale concurrence souvent l'agriculture et peut entraîner une inflation des produits alimentaires, une atteinte à l’objectif 2.

Besoin de régulation

Les auteurs préconisent de réguler la mine artisanale. Formaliser et encadrer l’accès au sous-sol des mineurs, les aider à se former et à se financer, pour exploiter la ressource plus proprement, les aider à trouver des débouchés légaux... permettrait d’atténuer les effets négatifs et d’amplifier les effets positifs de cette activité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.