Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Philippe Collin et Sébastien Goethals refont le match

Audio 48:30
Détail de la couverture de la bande dessinée "La patrie des frères Werner", de Philippe Collin et Sébastien Goethals.
Détail de la couverture de la bande dessinée "La patrie des frères Werner", de Philippe Collin et Sébastien Goethals. Crédits : éditions Futuropolis

Philippe Collin et Sébastien Goethals racontent sur fond de guerre froide et de football l'histoire des frères Konrad et Andreas Werner.

Publicité

C’est une histoire qui s’écrit à deux. L’histoire de deux frères, Konrad et Andreas, deux jeunes orphelins juifs de la Seconde Guerre mondiale qui vont travailler pour la Stasi, la police d’Allemagne de l’Est. Car c’est aussi l’histoire de deux Allemagne, la RFA et la RDA, qui vont s’affronter un jour de 1974 à Hambourg, dans un match de football qui sera une vitrine de la guerre froide.

C’est une fiction qui mêle ballon rond et politique, grande histoire et espionnage, mais aussi le passé et le présent, car l’Europe d’aujourd’hui est née de cet affrontement-là. C’est un album de bande dessinée qui s’est écrit à deux, et donc à quatre mains. Celles du scénariste Philippe Collin, homme de radio et historien de formation, et celles du dessinateur Sébastien Goethals, habitué des polars et autres récits de genre. «La patrie des frères Werner» est publiée aux éditions Futuropolis.

Et en fin d'émission, la chronique musique d'Alain Pilot. Il a rencontré Romain Humeau. L'auteur compositeur revient sous son nom avec un cinquième disque intitulé « Échos ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.