Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Sénégal: débat sur l'autorisation ou non de l'avortement en cas de problème de santé

Audio 02:17
Une sage-femme s'entretient avec une femme enceinte, dans un centre de santé à Thiès, au Sénégal (image d'illustration).
Une sage-femme s'entretient avec une femme enceinte, dans un centre de santé à Thiès, au Sénégal (image d'illustration). SEYLLOU SEYLLOU/AFP
Par : Théa Ollivier
4 mn

Au Sénégal, 75% des personnes interrogées dans une récente enquête affirment être favorables à l’avortement médicalisé en cas de danger pour la santé de la mère. Et 42% en cas de viol ou d’inceste.

Publicité

Un sondage qui relance le débat sur le droit des femmes à avorter au Sénégal, alors que l’avortement est passible de 3 ans d’emprisonnement. Seul le code de la déontologie l’autorise en cas de danger pour la vie de la mère, dans un lourd et long processus avec l’aval de trois médecins. En attendant, plus de 50 000 avortements seraient pratiqués chaque année avec environ 16 000 cas de complications.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.