Atelier des médias

10 ans de révolution en Tunisie: médias, numérique et l'exemple d'Inkyfada

Audio 40:21
Les sons du 14 janvier, une production multimédia du site tunisien Inkyfada.
Les sons du 14 janvier, une production multimédia du site tunisien Inkyfada. © Inkyfada

En Tunisie, la révolution se poursuit notamment dans le secteur des médias.

Publicité

En début d'émission, Ahmed Amine Azouzi, consultant en économie des médias et des industries créatives, revient sur le chamboulement du paysage médiatique tunisien depuis la révolution. Ainsi, la Tunisie compte trois fois plus de chaînes de télévision et de radios qu’il y a 10 ans, mais le nombre de journaux imprimés a fondu comme neige au soleil. C'est en ligne que s'est faite la révolution des médias en Tunisie, explique Ahmed Amine Azouzi, citant les exemples de Nawaat et Inkyfada. Mais aussi le rôle actuel des youtubeurs comme Must Last. 

Deuxième invité, Malek Khadhraoui, cofondateur et directeur de la publication du site Inkyfada. Après avoir été un des participants de Nawaat, un forum devenu blog collectif d’opposition au régime de Ben Ali, Malek a cofondé Inkyfada, un site d’investigation qui rassemble des journalistes, graphistes et développeurs de talent. Le niveau d’exigence et de compétence des équipes d’Inkyfada a fait de ce site une référence parmi les médias numériques du pourtour méditerranéen.

Mondoblog audio nous arrive cette semaine d'Abidjan avec la voix de Boni Ruben qui dénonce les coupures d’internet ou des réseaux sociaux décidées parfois certains dirigeants africains, notamment à l’approche d’élections, quand ils se sentent menacés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail