En sol majeur

Mahmud Nasimi, de Kaboul à Victor Hugo

Audio 48:30
Mahmud Nasimi
Mahmud Nasimi © DR

En quittant, ou plutôt en fuyant l’Afghanistan en 2013, Mahmud Nasimi ne parlait pas un mot de français. Et pour tout dire, cet étudiant en Sciences politiques était fâché avec les livres, il préférait courir derrière son cerf volant. 

Publicité

Aujourd’hui et après 730 jours de traversée dans l’enfer migratoire, il ne jure que par Baudelaire, Balzac, Hugo et Camus. La langue française est devenue le refuge de cet étranger qui bénéficie auprès de l’OFPRA d’une protection subsidiaire, ne serait-ce pas ça le plus étrange ? Rencontre En Sol Majeur avec celui qui a construit une relation poétique avec les cimetières, celui du Père Lachaise à Paris, en particulier, et qui publie dans une langue qui n’est pas la sienne Un Afghan à Paris.

Les choix musicaux de Mahmud Nasimi

Charles Aznavour Hier encore

Mohammad Hussain Sarāhang Sokhta lala zare man

Ahmad Zahir Marg man rozi fara khahad raside

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail