Invité France

Marseille: «Ce commerce illicite de stupéfiants a servi de stabilisateur social»

Audio 05:23
Marseille, vue générale (image d'illustration).
Marseille, vue générale (image d'illustration). Wikimedia/CC

À Marseille, deuxième ville de France, les règlements de comptes s’enchaînent avec quatre fusillades en une semaine. Dans la nuit de samedi à dimanche 22 août, trois hommes ont été tués dans de probables règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Entre fin juin et début juillet, cinq hommes ont été tués par balles.

Publicité

L'analyse des origines de cette flambée soudaine de violences avec le sociologue Michel Fize, spécialiste des questions de la jeunesse et de l’exclusion et auteur de Radicalisation de la jeunesse : la montée des extrêmes ( éditions Eyrolles).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail